Transports

Petitbus, un site d'entraide pour emmener les enfants à l'école, débarque à Toulouse

Par Stéphanie Mora, France Bleu Toulouse mercredi 14 septembre 2016 à 6:00

Un site internet qui s'inspire du pédibus
Un site internet qui s'inspire du pédibus

A pied, en vélo ou en covoiturage, ce site internet propose de mettre en contact des parents pour rentabiliser et faciliter les trajets à l’école ou aux activités du mercredi. Près de 300 parents toulousains sont inscrits mais le dispositif peine à démarrer.

L’idée est née en région parisienne dans la tête de trois salariés du groupe Engie (qui ont créé la start-up au sein de la pépinière Engie), dont certains sont des papas qui en avaient assez de subir les embouteillages aux abords des écoles ou des crèches tous les jours.

70% des enfants qui vivent à moins d’1,5 km de leur école font le trajet en voiture. Une proportion qui s’est inversé en une génération ! — Thomas Cazade, cofondateur de petitbus.com

Sur ce site : les parents s'inscrivent, définissent un trajet, leurs disponibilités et entrent en contact avec des parents voisins pour accompagner ou faire accompagner leurs enfants à pied, à vélo ou en covoiturage. Objectif : préserver l'environnement par des déplacements doux si possible et ses nerfs! Thomas Cazade , un des fondateurs de petitbus.com : "Selon l’ADEME, 70% des enfants qui vivent à moins d’1,5 km de leur école font le trajet en voiture. Et d’autres études montrent qu’en une génération on a inversé le mode principal pour aller à l’école. Nos parents y allaient plutôt à pied. En plus les enfants qui vont à l’école à pied sont plus calmes en classe car ils se sont un peu défoulés avant".

Disponible à Toulouse depuis fin août

La plateforme collaborative a été lancée en janvier en région parisienne et elle s’étend petit à petit en région. Ainsi le service est proposé à Toulouse depuis la fin août seulement. Les fondateurs de Petitbus affichent 9000 usagers en France dont près de 300 à Toulouse. Un bon démarrage mais Thomas Cazade ne cache pas que le succès de petitbus.com passe par le nombre d'inscrits : "il y a déjà une centaine de trajets identifiés à Toulouse. Sur ces trajets, on peut inscrire son enfant sur un planning, donner ses disponibilités en tant que parent, être alerté par SMS en cas d’imprévu. L’idée c’est que plus il y a de participants moins le système est contraignant. Il suffit de deux ou trois familles inscrites sur un trajet pour que "Petitbus" fonctionne". C'est une forme de "pédibus" en mode 2.0.

Un système de planning partagé pour coordonner les parents - Aucun(e)
Un système de planning partagé pour coordonner les parents - (capture d'écran)

France Bleu Toulouse est allé faire un tour sur petitbus.com. Pour l'instant, il y a beaucoup de parents qui sont seuls à proposer un trajet pour l'école ou un cours de danse ou d'art plastique et n'ont pas trouvé d'autres familles pour rendre la ligne active. Il faut dire que le service n'existe que depuis un mois dans la ville rose et l'agglomération toulousaine. L'inscription sur le site de Petitbus est gratuite.

Thomas Cazade, un des cofondateurs, résume les motivations de l'équipe de petitbus.com