Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

PHOTOS : 120 manifestants à Argenton-sur-Creuse pour défendre les dessertes des trains

vendredi 1 février 2019 à 20:00 Par Victor Vasseur, France Bleu Berry

La bataille du rail pour les berrichons d'Argenton-sur-Creuse dans l'Indre. 120 manifestants sont allés protester hier à la gare. Ils réclament des dessertes supplémentaires. Première action ce vendredi après-midi, la première d'une longue série.

Manifestation à la gare d'Argenton-sur-Creuse.
Manifestation à la gare d'Argenton-sur-Creuse. © Radio France - Victor Vasseur

Argenton-sur-Creuse, France

"J'aime ma gare, le Sud Berry est en péril." Voilà ce que l'on peut lire sur une pancarte brandit par un manifestant. Pendant une dizaine de minutes, le train reste immobile sur les rails. Florence est une mère de famille : "A chaque fois que l’on va à Paris, c’est toujours un problème pour revenir. On s’aperçoit que c’est la désertification de notre région. On doit bien sortir pour se faire soigner, pour le travail, pour les étudiants. On a besoin de nos trains" crie-t-elle.

Manifestation à la gare d'Argenton-sur-Creuse. - Radio France
Manifestation à la gare d'Argenton-sur-Creuse. © Radio France - Victor Vasseur

Plus loin sur le quai, Bertrand ajoute : "C’est curieux, des trains passent ici et on n’arrive pas à faire en sorte que certains s’arrêtent. On ne demande pas la lune. On demande trois arrêts supplémentaires par rapport à ce que l’on a."

Aujourd’hui, il est impossible de faire l'aller-retour direction Paris pour y passer une journée complète.

Ecoutez Martine Irzenski, la présidente du comité de défense de la gare d'Argenton-sur-Creuse.

Martine Irzenski, la présidente du comité de défense de la gare d'Argenton-sur-Creuse. - Radio France
Martine Irzenski, la présidente du comité de défense de la gare d'Argenton-sur-Creuse. © Radio France - Victor Vasseur

Une réunion cruciale le 21 février

Sur les rails devant le train, le maire d'Argenton-sur-Creuse, Vincent Millan, avec son écharpe tricolore : "Si Argenton a une situation privilégiée, c’est parce qu’il est sur le fameux axe Paris-Toulouse, que ce soit grâce aux trains ou l’autoroute. C’est un vrai atout pour notre ville."

"Aurevoir les voyageurs !" - Radio France
"Aurevoir les voyageurs !" © Radio France - Victor Vasseur

Une réunion avec le chargé de transports du Premier Ministre est prévue, rendez-vous le 21 février. Il sera question de rétablir le train au départ de Paris à 19h38 pour Argenton-sur-Creuse.

Plus de 120 manifestants cet après-midi. - Radio France
Plus de 120 manifestants cet après-midi. © Radio France - Victor Vasseur
Manifestation à la gare d'Argenton-sur-Creuse. - Radio France
Manifestation à la gare d'Argenton-sur-Creuse. © Radio France - Victor Vasseur