Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Action coup de poing sur la ligne Limoges-Angoulême

-
Par , France Bleu Limousin

Une quinzaine d'élus mobilisés pour la défense de la ligne TER Limoges-Angoulême se sont rendus ce jeudi matin à Saillat-sur-Vienne (Haute-Vienne) pour dénoncer la mise en place de traverses en bois sur les rails, synonymes pour eux de mis à mort de la ligne. Ils les ont retirées.

Des élus ont retiré ce jeudi les traverses de bois installés sur les rails à hauteur de Saillat-sur-Vienne (Haute-Vienne)
Des élus ont retiré ce jeudi les traverses de bois installés sur les rails à hauteur de Saillat-sur-Vienne (Haute-Vienne) © Radio France - Bénédicte Robin

Une quarantaine de défenseurs de la ligne TER Limoges-Angoulême, dont des élus, des cheminots et des habitants, se sont rendus ce jeudi matin à Saillat-sur-Vienne (Haute-Vienne) pour dénoncer la pose de traverses en bois sur les rails entre la gare de Saillat et le premier passage à niveau en direction d'Angoulême.

Des traverses de bois ont été placées sur les rails à hauteur de Saillat-sur-Vienne (Haute-Vienne)
Des traverses de bois ont été placées sur les rails à hauteur de Saillat-sur-Vienne (Haute-Vienne) © Radio France - Bénédicte Robin

"Il y a deux cas où on utilise ce procédé" explique Jacques Bertrand, le maire de Saillat-sur-Vienne. "Le premier quand on veut sécuriser une voie en vue de faire des travaux. Le deuxième quand on ne veut rien faire mais que l'on veut fermer la voie". L'élu penche pour la deuxième option.

Les défenseurs de la ligne Limoges-Angoulême dénoncent la mise à mort de la ligne
Les défenseurs de la ligne Limoges-Angoulême dénoncent la mise à mort de la ligne © Radio France - Bénédicte Robin

Le tronçon Saillat-Angoulême est fermé à la circulation en raison de sa vétusté depuis mars dernier. Son avenir est en discussion entre l'Etat, la région, la SNCF et les élus. "Nous étions à Angoulême pour une réunion sur le dossier il y a un mois, le 12 novembre à Angoulême et il n'a pas été question de cela" s'emporte Joël Ratier, le président de la Communauté de communes Porte Océane du Limousin, grand défenseur de la ligne, qui dénonce "un acte inadmissible de la part de la SNCF". 

Avec les autres élus présents, ils ont symboliquement retiré les traverses de la voie.

Des élus ont retiré les traverses posées sur les rails
Des élus ont retiré les traverses posées sur les rails © Radio France - Bénédicte Robin

Des travaux de sécurisation

De son côté, SNCF Réseau dément formellement qu'une quelconque décision ait été prise. Les concertations continuent assure l'entité. SNCF Réseau justifie la pose de ses traverses pour des motifs de sécurité uniquement liés à l'interruption de l'alimentation en électricité du passage à niveau situé quelques mètres plus loin. 

SNCF Réseau jutifie la pose de ses traverses par des raisons de sécurité
SNCF Réseau jutifie la pose de ses traverses par des raisons de sécurité © Radio France - Bénédicte Robin

Une prochaine réunion entre l’État, la région, la SNCF et les élus pour décider de l'avenir de la ligne et d'éventuels travaux de réhabilitation est toujours prévue fin janvier prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu