Transports

PHOTOS | Dans le tunnel du futur métro de Rennes

Par Clément Lacaton, France Bleu Armorique samedi 24 octobre 2015 à 9:12

Dans le tunnel du futur métro de Rennes, vendredi 23 octobre.
Dans le tunnel du futur métro de Rennes, vendredi 23 octobre. © Radio France - Clément Lacaton

Descente à 25 mètres sous terre, sur le chantier de la future ligne B du métro de Rennes. A la rencontre du tunnelier, qui a déjà parcouru 1,6 kilomètre depuis janvier.

Equipé d'une combinaison, d'un casque et de bottes de sécurité, il nous faut dix minutes en wagon de chantier pour rejoindre le tunnelier qui a bien grignoté depuis neuf mois : 1,6 kilomètre (soit 177 mètres par mois en moyenne). Cette machine géante est arrivée à la deuxième étape du parcours, la station Mabilais. Ce vendredi soir, une équipe de journalistes a pu exceptionnellement descendre à 25 mètres de profondeur, pour découvrir les avancées du tunnel de la future ligne B du métro de Rennes. Premiers voyageurs attendus fin 2019.

Il faut dix minutes en wagon de chantier pour rejoindre le tunnelier. - Radio France
Il faut dix minutes en wagon de chantier pour rejoindre le tunnelier. © Radio France - Clément Lacaton
Dans le tunnel du futur métro de Rennes, vendredi 23 octobre - Radio France
Dans le tunnel du futur métro de Rennes, vendredi 23 octobre © Radio France - Clément Lacaton

Plus on avance et plus il fait chaud. Au bout, aux commandes de ce ver de terre mécanique, il y a Cédric, l'un des cinq pilotes du tunnelier. Devant une dizaine d'écrans, il contrôle l'avancée de la tête de coupe, une sorte de râpe à fromage géante, qui tourne dans les deux sens...

Cédric, l'un des cinq pilotes du tunnelier. - Radio France
Cédric, l'un des cinq pilotes du tunnelier. © Radio France - Clément Lacaton
Radio France
© Radio France - Clément Lacaton
Radio France
© Radio France - Clément Lacaton

Caméras, sondes : tout est surveillé, mesuré au millimètre près. Bienvenue dans le tunnelier Elaine, 90 mètres de long...  Jour et nuit, il creuse. Des anneaux de bétons de deux mètres chacun sont posés au fur et à mesure sur les parois et un tapis roulant évacue la terre et les roches. 

Joël Richard, l'un des responsables du chantier. - Radio France
Joël Richard, l'un des responsables du chantier. © Radio France - Clément Lacaton
La lumière du jour ! Le tunnelier est arrivé à une station de métro. - Radio France
La lumière du jour ! Le tunnelier est arrivé à une station de métro. © Radio France - Clément Lacaton
Radio France
© Radio France - Clément Lacaton

Les mesures de sécurité sont très strictes : pas plus de 20 ouvriers dans le tunnel. En cas de problème (incendie, émanations) un abri est prévu, mais les places sont limitées... Ce vendredi, c'est opération nettoyage : de l'eau ruisselle le long du tunnel pour évacuer les résidus. L'ambiance est bruyante, la machine et ses systèmes hydrauliques font grimper la température, malgré d'importants systèmes de soufflerie. Et avec l'arrivée de l'hiver le tunnelier n'a pas fini de chauffer... il lui reste 7 kilomètres à creuser.