Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

PHOTOS - Dans les entrailles du nouveau tunnel du Chambon

mardi 19 juillet 2016 à 23:36 Par Valentine Joubin, France Bleu Isère

Depuis deux mois et demi, une dérivation du tunnel du Chambon, entre Grenoble et Briançon, est en cours de construction. Elle doit sécuriser l'édifice qui s'était en partie écroulé en avril 2015. Un quart des travaux ont été réalisés. France Bleu Isère vous fait visiter le chantier.

Le tunnel du Chambon est fermé à la circulation depuis le 10 avril 2015.
Le tunnel du Chambon est fermé à la circulation depuis le 10 avril 2015. © Radio France - Valentine Joubin

Mizoën, France

Un quart des travaux réalisés

A petits pas mais sûrement, le nouveau tunnel du Chambon, sur la départementale 1091, entre Grenoble et Briançon, commence à prendre forme. Depuis le 9 mai dernier, un tronçon de dérivation est en cours de construction.  Il doit permettre de sécuriser l'édifice, qui s'est en parti écroulé en avril 2015, et de le rallonger de 200 mètres pour une longueur totale de 966 mètres. Un quart des travaux ont été réalisés en un mois et demi de chantier.

A droite l'ancien tunnel, qui s'est effondré en avril 2015, à gauche, le nouveau tronçon, en cours de creusement. - Radio France
A droite l'ancien tunnel, qui s'est effondré en avril 2015, à gauche, le nouveau tronçon, en cours de creusement. © Radio France - Valentine Joubin

Quatre mètres creusés par jour

La partie la plus délicate et la plus importante de ce projet de dérivation est, bien entendu, le creusement de la nouvelle cavité. Un tronçon de près de 500 mètres dont un dixième seulement a été réalisé. Les mineurs procèdent par étape, ils font exploser quatre mètre de roche par journée de travail. Un géologue et un ingénieur viennent entre chaque creusement pour vérifier que le tracé se fait en toute sécurité. La cavité peut ensuite être consolidé et enduite de béton.

Une quarantaine d'ouvriers se relaient, jour et nuit, pour permettre la réouverture du tunnel en décembre. - Radio France
Une quarantaine d'ouvriers se relaient, jour et nuit, pour permettre la réouverture du tunnel en décembre. © Radio France - Valentine Joubin

Ouverture du tunnel en décembre 

Le chantier du Chambon se joue aussi à l'extérieur du tunnel. En aval, côté Isère, un réservoir anti-incendie est en cours de construction. En amont, côté Hautes-Alpes, il faut consolider la falaise pour la voie de sortie. Sans oublier la dérivation d'un ruisseau et la démolition puis la reconstruction d'un pont. Le département et les maîtres d'oeuvre promettent que le calendrier sera tenu. Le tunnel sera ouvert à la circulation début décembre pour la saison hivernale. Les travaux se poursuivront ensuite jusque dans le courant de l'année 2017.  Le budget des travaux s'élève à 34 millions d'euros, financés par le département, les régions PACA et Auvergne-Rhône-Alpes et l'Etat.

La sainte Barbe, protectrice des mineurs, veille sur le chantier du tunnel du Chambon. - Radio France
La sainte Barbe, protectrice des mineurs, veille sur le chantier du tunnel du Chambon. © Radio France - Valentine Joubin