Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PHOTOS - La police du ciel s’entraîne à la base aérienne 115 à Orange

mercredi 11 avril 2018 à 20:03 Par Nina Valette, France Bleu Vaucluse

De jour comme de nuit, les pilotes de chasse de la base aérienne 115 d'Orange (Vaucluse) surveillent le ciel du pays. Les pilotes vivent à 10 mètres maximum de leur avion pour décoller en moins de 10 minutes. Entre chaque opération, les "chasseurs" s’entraînent dans le ciel vauclusien.

Le ciel du Vaucluse : le terrain d'entraînement des chasseurs
Le ciel du Vaucluse : le terrain d'entraînement des chasseurs © Radio France - Nina Valette

Orange, France

"Le plus souvent, nous avons affaire à des pilotes désorientés, ou en détresse. Mais la troisième option est possible, c’est à dire l’acte terroriste", raconte le Lieutenant-Colonel Olivier. Ces policiers de l’air vivent à la base aérienne 115 à Orange. Ils doivent être dans le ciel en moins de 10 minutes en cas d’alerte.  Il ne sont jamais à plus de 10 mètres de l'avion de chasse.

"Sur ordre, nous pouvons détruire un avion" 

Ces pilotes de chasse doivent intercepter les avions suspects. A partir de là, ils entrent en contact via la radio ou grâce à un des gestes : "quand un avion va de droite gauche, c’est un signal international qui veut dire « merci de me suivre », en réponse, l’avion doit battre à son tour des ailes et suivre l’avion" raconte le Lieutenant-Colonel Olivier les yeux au ciel , admirant son collègue dans les airs pendant un exercice. 

En revanche, si le pilote ne répond pas et que le danger est réel, l’information remonte jusqu’au Premier ministre qui peut demander à détruire en plein vol l’avion suspect. "C’est vraiment la dernière option, et ce n’est encore jamais arrivé."

Les pilotes s’entraînent sous la vigilance des pompiers - Radio France
Les pilotes s’entraînent sous la vigilance des pompiers © Radio France - Nina Valette
Les chasseurs s’entraînent à Orange  - Radio France
Les chasseurs s’entraînent à Orange © Radio France - Nina Valette
Séance d'entrainement à Orange  - Radio France
Séance d'entrainement à Orange © Radio France - Nina Valette
Atterissage du mirage 2000  - Radio France
Atterissage du mirage 2000 © Radio France - Nina Valette