Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

PHOTOS - VIDEO - Vive le train : Eole un chantier titanesque sous le CNIT de La Défense

-
Par , France Bleu Paris

Toute la semaine la SNCF organise son opération "Vive le train". Elle permet au public de découvrir les coulisses des chemins de fer. Pour lancer son opération, lundi, la SNCF a ouvert à quelques dizaines de personnes, le chantier Eole qui va prolonger le RER E vers l’Ouest. Petite visite.

Des piliers énormes dans le chantier Eole
Des piliers énormes dans le chantier Eole © Radio France - Martine Bréson

Paris, Île-de-France, France

Pour l'opération "Vive le train" qui a lieu jusqu'au samedi 18 mai 2019, la SNCF ouvre les portes de ses coulisses. Le public peut visiter des sites, des chantiers et de nombreuses infrastructures. Pas question cependant de découvrir Eole. Cet énorme chantier a des mesures de sécurité drastiques et la visite du grand public serait difficile à gérer. 

France Bleu Paris a pu découvrir ce chantier hors normes. 

Des puits vont accueillir des piliers - Radio France
Des puits vont accueillir des piliers © Radio France - Martine Bréson

Ce qui frappe quand on y pénètre, c'est le bruit. Un bruit infernal. Les bouchons d'oreilles font partie de l'équipement obligatoire avec les sur-chaussures, le casque, les lunettes et le gilet fluo. Il faut suivre des chemins en rouge pour se déplacer et ne pas monter à plus de deux en même temps sur les escaliers. 

Des travaux impressionnants

Si on a du mal à visualiser le résultat final, les travaux qui se déroulent sous le CNIT de La Défense semblent immédiatement titanesques. 

Un chantier hors-normes - Radio France
Un chantier hors-normes © Radio France - Martine Bréson

A 35 mètres de profondeur, une gare va voir le jour. Elle sera immense, indique la SNCF. La tour Montparnasse pourrait y entrer à l'horizontale. Elle aura un quai central de 225 mètres de long et 25 mètres de large avec une hauteur de plafond de 15 mètres.

Cette gare est l'un des maillons du nouveau RER E qui va être prolongé à l'Est et à l'Ouest avec, au coeur de Paris, en souterrain, un tunnel de 8 kilomètres qui permettra de nombreuses interconnexions.

Le plus étonnant, c'est que rien n'est visible en surface. Dans le CNIT, les commerces, l'hôtel, les activités sont habituelles. Un défi que la SNCF a réussi.

Des prouesses technologiques 

Pour que rien ne bouge en surface, il a fallu utiliser des techniques incroyables. Les 120 poteaux des fondations du CNIT par exemple ont été découpés, glissés et posés sur des poutres métalliques puis sur des fondations provisoires, ce qui a permis de travailler autour de ces fondations. 

Des piliers énormes. - Radio France
Des piliers énormes. © Radio France - Martine Bréson

Dans le chantier, des puits de quatre mètres de diamètre et 22 mètres de profondeur se trouvent au niveau inférieur. C'est dans ces puits que seront construites 60 colonnes qui deviendront les piliers qui soutiendront les plafonds de la prochaine gare. 

Première mise en service en 2022 pour la partie Est

Les travaux vont permettre de prolonger ce RER E à l'Est de Chelles-Tournan  jusqu'à Nanterre fin 2022, puis à l'Ouest de Mantes-la-Jolie (Yvelines) à Rosa Parks en 2024. Ils comprennent le percement du tunnel de 8 km et le réaménagement de 47 km de voies existantes.

L'investissement pour ce projet se monte à 3,8 milliards d'euros.