Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Piétonnisation à Nancy : moins de voitures dès juillet autour de la place Stanislas

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

La piétonnisation de Nancy se fait à petits pas et les voitures seront interdites entre la porte de la Craffe, la place Stanislas et le marché central sur un «chemin piéton» expérimenté cet été tous les week-ends en journée et tous les soirs dès 19H30. Une piétonnisation qui ne fait plus polémique.

De nouvelles rues piétonnes à Nancy tous les soirs dès 19H30 et les week-ends.
De nouvelles rues piétonnes à Nancy tous les soirs dès 19H30 et les week-ends. © Radio France - Thierry colin

La promesse de la gauche et des écologistes va se concrétiser à partir du samedi 10 juillet et jusqu’à la fin du mois d’août à Nancy, avec des rues piétonnes supplémentaires sur un peu plus d’un kilomètre, notamment Grand Rue et rue des Dominicains. Mais pour l’heure, les bornes qui descendent automatiquement pour les riverains et livraisons ne seront actionnées que temporairement durant l’été avant de poursuivre la réflexion sur une éventuelle extension.

Un peu plus d’un kilomètre sans voiture mais dans des rues très commerçantes et ce n’est qu’un début promet Mathieu Klein qui remettra la piétonnisation au cœur du débat métropolitain à l’automne. 

Une zone piétonne reste une forte attractivité pour le centre-ville de Nancy

Du côté des commerçants et de la Chambre de commerce et d’industrie, on salue la concertation du nouveau maire de Nancy qui a adapté son projet municipal à la situation économique due à la pandémie : la piétonnisation va se faire par étape et expérimentation et cet apaisement progressif des mobilités ne fait plus polémique.

Pour SébastienDuchowicz, président des Vitrines de Nancy, «un parcours piéton peut être attractif pour le centre-ville de Nancy. Pour nous, c'est les prémices d'une piétonnisation : une expérimentation qui va avoir lieu durant tout l'été. On est ravi puisqu'on a travaillé en concertation avec la ville par rapport au premier projet qui nous avait été présenté, on a réussi à adapter un petit peu les choses sur la temporalité."

Des commerçants et entrepreneurs autour du maire de Nancy, rue des Dominicains.
Des commerçants et entrepreneurs autour du maire de Nancy, rue des Dominicains. © Radio France - Thierry colin

"La piétonnisation permet de commercer de manière différente - notamment avec des étals en extérieur - d'être dans des climats plus sereins, plus apaisés. Et on sait tous qu'économiquement, quand vous êtes sur une zone piétonne, vous êtes plus incité à dépenser» poursuit le vendeur de la rue Saint-Jean qui assure : «On reste intimement persuadés qu'un chemin piéton et une zone piétonne qui soit la plus large possible restent une forte attractivité pour le centre-ville de Nancy, comme il peut l'être dans d'autres grandes villes de France».

Le maire de Nancy a voulu s’afficher aux côté du président de la CCI, François Pélissier qui rappelle qu’il n’y a pas de logique partisane et «nous avons travaillé en intelligence collective», «il vaut mieux avancer sereinement  et sérieusement» poursuit l’entrepreneur. «Cela illustre le meilleur de ce que l’on peut faire quand tout le monde décide d’aller dans le même sens» rajoute François Pélissier. 

«Nous savons que l'attente aujourd'hui d'une ville plus apaisée, plus agréable, est particulièrement forte» assure Mathieu Klein qui a tenu à dévoiler lui-même ce «chemin piéton».

Et le maire socialiste de Nancy de poursuivre, «L'objectif est de proposer une expérience de ville nouvelle, vous allez pouvoir tous les week-ends, samedi et dimanche toute la journée et puis tous les soirs à partir de 19h30 de la semaine, profiter de cet espace piéton pour vous y promener, vous détendre, profiter du patrimoine, des commerces, des restaurants, des bars, de la culture. Incontestablement, aujourd'hui s'exprime un besoin à la fois d'une ville plus apaisée, plus conviviale et plus écologique, avec un mot d'ordre conjoint qui est celui de l'attractivité».

Vos courses pourront vous être livrées gratuitement à vélo.
Vos courses pourront vous être livrées gratuitement à vélo. © Radio France - Thierry colin

Et en posant sur la photo devant un vélo triporteur qui assurera les livraisons, Thierry Vincent, président des Restaurateurs-UMIH de Meurthe-et-Moselle, salue aussi ces rues barrées aux voitures en citant deux chiffres : sur les 711 cafés et restaurants de l’agglomération, 160 ont fait une demande d’extension de terrasse et la piétonnisation privilégie « systématiquement » les métiers bouches.

Elargissement discuté à l'automne ?

Des rues piétonnes qui seront accompagnées de livraisons gratuites pour les commerces, assurées notamment par l’association Dynamo mais aussi d’animations culturelles durant l’été.

Une piétonnisation estivale et limitée baptisée «chemin piéton» par la mairie, de la porte de la Craffe, en passant par la Grand Rue, la place Stanislas pour se poursuivre, rue des Dominicains, rue du Pont Mouja, pour se terminer au croisement de la rue Saint-Nicolas et de la rue du Docteur Schmitt.

Ecoutez Mathieu Klein

La piétonnisation est temporaire mais les discussions sur l'élargissement de la zone piétonne vont reprendre à l'automne à la métropole du Grand Nancy avec le plan métropolitain des mobilités (P2M), sur lequel chaque citoyen peut donner son avis.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess