Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Places payantes et verbalisations, Aix-en-Provence durcit le ton contre les deux-roues

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Provence

Alors que Paris veut interdire les motos d'ici 2030, Aix-en-Provence a décidé de serrer la vis contre les deux-roues. Pour lutter contre le stationnement anarchique, la mairie propose 450 places en centre-ville dont une centaine payante en parking. Les contrôles seront aussi renforcés début mars.

La mairie d'Aix-en-Provence veut lutter contre le stationnement anarchique des deux roues.
La mairie d'Aix-en-Provence veut lutter contre le stationnement anarchique des deux roues. © Radio France - Fred Chapuis

Décidément les deux-roues ne sont plus à la fête. Après la marche arrière du gouvernement concernant la circulation inter-files à moto ou scooter, certaines villes ont décidé de durcir le ton voire de partir en guerre contre les motos et scooters notamment en centre-ville. 

Stationnement anarchique, circulation à contre-sens, vitesse excessive... les deux-roues envahissent nos centres-villes 

À Aix-en-Provence, la mairie a décidé de serrer la vis, en verbalisant davantage les comportements dangereux à scooter, moto, voire en trottinettes électriques. "On va faire respecter le code de la route, explique Eric Chevalier sur France Bleu Provence. Mais pour cela il nous fallait d'abord proposer une offre adaptée", poursuit l'élu chargé du stationnement à la ville d'Aix. Après six semaines d'informations et de pédagogie, "nous allons verbaliser davantage après les vacances d'hiver. Tout le monde est le bienvenu dans le centre-ville, précise Eric Chevalier, mais c'est une question de respect de chacun. Nous avons une offre de 450 places. Ca parait suffisant. Vous êtes à cinq minutes à pied entre les boulevards extérieurs où les places gratuites les plus éloignées, et les parkings en ouvrage comme la Rotonde ou Pasteur. Donc c'est pas une distance trop importante. Mais pour l'heure, il n'est pas question d'évincer les motos du centre-ville, uniquement le principe du stationnement dans la zone piétonne". 

Le centre piéton d'Aix (le cœur historique de la ville avec ses rues étroites) est interdit aux deux-roues. Il existe 350 places gratuites pour les scooters et motos sur le périphérique et une centaine payante dans les parkings du centre-ville. 

"Quand il y a un rond-point, ils ne respectent pas les règles" - André, un habitant d'Aix

Il faut dire que le centre-ville d'Aix-en-Provence comme bien d'autres villes, souffre du comportement de certains deux-roues. 

"Quand les deux-roues remontent le cours Mirabeau, témoigne André, 90 ans, au lieu de passer à droite, ils passent à gauche. Quand il y a un rond-point, ils ne respectent pas les règles, ils s'en foutent, poursuit cet habitant d'Aix-en-Provence, exaspéré par le non-respect du code de la route par les scooters et les motos.

L'offre proposée pour empêcher le stationnement anarchique et la menace de contrôles renforcés début mars dissuaderont-elles les mauvais élèves ? Réponse dans les prochaines semaines.

La mairie d'Aix-en-Provence veut lutter contre le stationnement anarchique des deux roues.
La mairie d'Aix-en-Provence veut lutter contre le stationnement anarchique des deux roues. © Radio France - Fred Chapuis
Choix de la station

À venir dansDanssecondess