Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Plus aucun train ne circulera entre Tours et Loches à partir du lundi 1er avril

dimanche 31 mars 2019 à 5:22 Par Annabelle Wanecque, France Bleu Touraine et France Bleu Berry

Il arrive que les trains entre Tours et Loches soient régulièrement supprimés. Mais à partir de demain, il n'y aura plus de train du tout sur cette ligne, et jusqu'au 26 avril prochain ! En cause, les travaux qui vont avoir lieu sur les 40 kilomètres de voies entre Joué-les-Tours et Loches.

Aucun train ne circulera entre Tours et Loches pendant quatre semaines dès le 1er avril 2019
Aucun train ne circulera entre Tours et Loches pendant quatre semaines dès le 1er avril 2019 © Radio France - Alexandre Chassignon

Indre-et-Loire, France

Pendant près de quatre semaines, 10.500 traverses en bois très abîmées vont être changées sur la ligne Tours/Loches (sur un total de 64.000), particulièrement dans le secteur du Val de l'Indre entre Reignac et Esvres. C'est la région Centre Val-de-Loire qui a décidé de financer ces travaux d'urgence pour 3,8 millions d'euros, des travaux qui ne serviront pourtant qu'à maintenir la liaison en l'état. 

Sans ces travaux, la ligne aurait dû fermer 

Le vice-président de la région en charge des transports est très clair là-dessus. Si ces travaux n'avaient pas été réalisés, c'est carrément la ligne qui aurait dû fermer. Aujourd'hui il faut déjà plus d'une heure pour relier Tours à Loches et cela aurait pu être bien pire. Des limitations de vitesse auraient dû être décidées par mesure de sécurité, les temps de parcours se seraient alors rallongés, et mécaniquement les trains se seraient progressivement vidés. 

"Ce n'est qu'un rafistolage" - Bernard Verdier, le représentant des usagers de la ligne Tours/Loches

Il ne s'agit pourtant que de travaux d'urgence. Les dessertes resteront les mêmes, les temps de parcours aussi. Ce qui fait bondir le représentant des usagers pour qui il ne s'agit que de rafistolage. Pour rénover totalement cette ligne, il faudrait 35 millions d'euros. La Région est prête à mettre la moitié, et à commencer les travaux dès 2022, mais l'Etat lui n'a toujours pas honoré sa promesse de mettre cette même somme, contrairement à ce qu'il avait signé en 2015 dans un contrat de plan. Si la région n'arrive donc pas à convaincre l'état de remettre au pot d'ici trois ans, ce sera retour à la case départ. Avec les mêmes menaces qui pèseront sur cette ligne.

Dès le 1er avril donc, et jusqu'au 26 avril, plus aucun train ne circulera sur cette ligne Tours/Loches. Les deux dessertes du matin et du soir seront remplacés par des autocars, à peu près aux mêmes horaires, à quelques minutes près. Du 27 avril au 17 mai, les circulations reprendront normalement, même s'il y aura encore quelques travaux de nuit entre Joué-les-Tours et Montbazon. A prévoir peut-être un peu de bruit pour les riverains. Cette ligne Tours/Loches embarque plus de 200.000 voyageurs par an.