Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Plus de morts sur les routes en Côte-d'Or en 2017

lundi 24 juillet 2017 à 19:06 Par Philippe Renaud et Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne

Le nombre de morts sur les routes continue de grimper en France, 44 morts de plus entre le mois de mai et le mois de juin 2017. Une hausse de 15.4% . En Côte-d'Or, 18 personnes sont mortes sur les routes depuis le début de l'année.

Un accident à Sète, la conductrice est décédée
Un accident à Sète, la conductrice est décédée © Maxppp - ESDOURRUBAILH

Côte-d'Or, France

Derrière les chiffres et les statistiques, il y a des vies entières brisées, des familles marquées à jamais. Dans le département de la Côte-d'Or, trois drames sont survenus au mois de juin: le conducteur d'un quad qui s'est tué à Fontangy, dans l'Auxois, une conductrice qui est morte à Sussey et puis un nonagénaire qui a fait une sortie de route du coté de Nuits-Saint-Georges.

Des chiffres très alarmants selon la Ligue contre la violence routière de Côte-d'Or

Le mois d'avant, en mai, il y avait eu 4 morts sur les routes.Globalement, le bilan n'est pas bon pour l'année 2017, on est en dessous des chiffres nationaux, mais depuis le mois de janvier, il y a déjà eu 18 morts sur les routes de cote d'or . A titre de "comparaison" il n'y en avait eu que 10 à la même époque l'an dernier , alors que le nombre d'accidents corporels est sensiblement le même. En revanche, le nombre de blessés lui est bien moins élevé que l'an dernier, et ça fait déjà un an que ça dure.

"C'est un relâchement total du comportement des conducteurs. L'accident comme la maladie, c'est toujours pour l'autre et ce n'est jamais pour soi, jusqu'au jour où..." — Catherine Pépoz, présidente de la Ligue contre la violence routière de Côte-d'Or.

Ecoutez Catherine Pépoz la présidente de la ligue contre la violence routière de cote d'or.

  - Visactu
© Visactu
  - Visactu
© Visactu