Transports

Impressionnante manifestation sur le périph de Nantes contre le projet d'aéroport

Par Pascal Roche et Marion Fersing, France Bleu Armorique, France Bleu Loire Océan et France Bleu samedi 9 janvier 2016 à 15:07

Les manifestants descendent le Pont de Cheviré
Les manifestants descendent le Pont de Cheviré - Marion Fersing

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dans le calme samedi sur le périphérique de Nantes pour dire leur opposition au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Mais des opposants refusent de quitter les lieux et continuent le blocage, ils exigent une intervention de François Hollande.

L'image est impressionnante : des milliers de piétons, des cyclistes, des centaines de tracteurs qui avancent sur le pont de Cheviré à 50 mètres au-dessus de la Loire, un lieu qui leur est habituellement interdit puisque nous sommes là sur le périphérique de Nantes. La manifestation d'opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-Des-Landes réunit  20 000 _personnes__ selon les organisateurs, _7000 selon la police. Les manifestants sont venus de toute la France, certains de Roubaix, d'autres de Royan, d'Alsace, de la Bretagne voisine et beaucoup sont venus à vélo depuis le centre-ville de Nantes.

Le périphérique de Nantes envahi par les cyclistes et les tracteurs - Aucun(e)
Le périphérique de Nantes envahi par les cyclistes et les tracteurs - Marion Fersing

Ambiance bon enfant, aucun incident

Les opposants ont commencé à se diriger vers Nantes dès le début de la matinée, des cortèges de tracteurs ont emprunté la route de Rennes, la route de Vannes, d'autres sont remontés du sud Loire pour converger vers les points de rendez-vous, souvent des parkings de centres commerciaux. De là, les cortèges se sont engouffrés sur le périphérique fermé à toute circulation jusqu'à 17 heures entre la porte de Retz et la porte de l'Estuaire. La présence policière est très discrète, aucun incident n'est à déplorer, au contraire, l'ambiance de la manifestation est très bon enfant. Des groupes se sont mis à pique-niquer au pied du pont, assis sur la chaussée, un peu plus d'autres dansent, et les organisateurs ont pensé à tout puisque des toilettes sèches ont été installées en bordure du périph ! 

Les manifestants convergent vers le Pont de Cheviré - Aucun(e)
Les manifestants convergent vers le Pont de Cheviré - Marion Fersing

Soutien aux agriculteurs menacés d'expulsion

Cette manifestation était initialement prévue le samedi 16 janvier mais elle a été avancée d'une semaine après la décision de Vinci (concessionnaire de l'aéroport) de réintroduire une procédure d'expulsion à l'encontre de 11 familles et de 4 exploitants agricoles installés sur la zone du projet d'aéroport, qualifiée de "zone à défendre" par les opposants. L'audience qui doit statuer sur ces expulsions est convoquée le mercredi 13 janvier, un autre rassemblement de soutien est d'ailleurs organisé ce jour-là devant le palais de justice de Nantes.

Une banderole déployée par les opposants à l'aéroport - Aucun(e)
Une banderole déployée par les opposants à l'aéroport - Marion Fersing

Certains manifestants poursuivent le blocage

En fin d'après-midi samedi, la manifestation s'est dispersée dans le calme, des milliers de personnes ont commencé à refluer vers les parkings situés en bordure du périphérique mais des membres du collectif Copains 44 ont décidé de maintenir le blocage du périphérique, une centaine de tracteurs sont toujours sur place. Les opposants exigent une déclaration de François Hollande, ils demandent au chef de l'Etat d'abandonner les procédures d'expulsion qui doivent être examinées par la justice dans quelques jours.

La fin de la manifestation contre le projet d'aéroport - Aucun(e)
La fin de la manifestation contre le projet d'aéroport - Pascal Roche