Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plusieurs syndicats appellent les cheminots de la SNCF à la grève ce mardi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Près d'un an après l'adoption de la réforme de la SNCF, les cheminots sont appelés à la grève ce mardi pour rappeler leur opposition à cette réforme. Plusieurs syndicats appellent à cesser le travail, ainsi qu'à manifester à Paris. Les perturbations devraient être limitées d'après la compagnie.

La SNCF s'attend à des perturbations très limitées ce mardi.
La SNCF s'attend à des perturbations très limitées ce mardi. © AFP - Alain Pitton

Un an après l'adoption, à la mi-juin 2018, de la réforme de la SNCF par le Parlement, les cheminots sont à nouveau appelés à la grève ce mardi. Ils vont également manifester à Paris, pour "remettre la pression" contre une réforme jugée "mauvaise" par les syndicats. Certaines organisations ont déposé des préavis de grève.

Une grande manifestation à Paris 

Les syndicats CGT, Unsa, SUD et CFDT manifesteront ensemble à Paris. Tous dénoncent les incertitudes liées à cette réforme et les réorganisations en cours à la SNCF. Pour ce mardi, il n'y a pas d'appel national unitaire à la grève. Mais la CGT-Cheminots a lancé des appels locaux, l'Unsa ferroviaire a déposé un préavis hexagonal, tandis que celui, illimité, de SUD-Rail daté de mars 2018 est toujours actif. Seule la CFDT-Cheminots n'appelle pas à cesser le travail. 

Quelques perturbations sur les lignes TER 

Mais la SNCF s'attend à peu de perturbations sur l'ensemble du réseau mardi : "Le trafic sera normal pour les TGV, les Intercités, les Transiliens, l'Eurostar et Thalys et quasi-normal pour les TER", a indiqué dimanche à l'AFP une porte-parole de la société ferroviaire.

Pour les TER, les perturbations attendues concerneront "un train sur deux dans les Hauts-de-France et un sur cinq dans la région Centre-Val de Loire". En Loire et Haute-Loire, la ligne entre Le Puy-en-Velay et Lyon (via Saint-Etienne) sera impactée par la grève. En Bourgogne, il faut s'attendre  à des perturbations minimes.

Retraités du rail, usagers et salariés de la RATP dans le cortège

Mais ce mardi, les cheminots ne seront pas seuls sur le parcours de la manifestation, qui partira de la place d'Italie, à 13h, pour rejoindre la gare Montparnasse. Le cortège sera renforcé par des retraités du rail, des élus, comités de défense de lignes ferroviaires et associations d'usagers. Des salariés d'autres secteurs seront aussi présents, venus de la restauration ferroviaire, l'agroalimentaire, la culture ou la fonction publique.
Sont également attendus des agents de la RATP, où la CGT a déposé un préavis de grève pour "défendre le service public de transport".

Ouverture à la concurrence et fin du statut de cheminot

La loi adoptée l'an dernier planifie l'ouverture à la concurrence du transport national ferroviaire de voyageurs, à compter du 1er décembre prochain. Elle instaure également l'arrêt des embauches au statut de cheminot à partir du 1er janvier 2020, jour où la SNCF sera transformée en plusieurs sociétés anonymes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess