Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

"Plutôt que de calmer le jeu, il en rajoute" : les cheminots agacés par les "attaques" du président de la SNCF

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Au lendemain du début de la grève surprise amorcée par le personnel de la SNCF, le président du groupe Guillaume Pépy dénonce un mouvement illégitime et réfléchit à une procédure judiciaire. Des propos qui irritent le syndicat CGT Cheminots Champagne-Ardenne.

Les TER sont restés éteints en gare de Reims ce samedi
Les TER sont restés éteints en gare de Reims ce samedi © Radio France - Stéphane Maggiolini

Champagne-Ardenne, France

Nouvelle journée de pagaille dans les gares françaises ce samedi, trois jours après la collision entre une rame de TER et un convoi exceptionnel à Saint-Pierre-sur-Vence dans les Ardennes. Les trains régionaux ne circulent pas, les Ouigo reprennent peu à peu du service après avoir été annulés et les TGV sont aussi perturbés. Exemple à Reims (Marne) où la gare n'accueille, ce samedi après-midi, que deux TGV (l'un à destination de Paris EST, l'autre à destination de Sedan).

"Les propos de Guillaume Pépy nous énervent plus qu'autre chose"

Face à cette paralysie du réseau SNCF, le président du groupe s'est exprimé ce matin chez nos confrères de BFMTV.  Guillaume Pépy dénonce le caractère "illégitime et illégal" du mouvement et "étudie la voie judiciaire" à l'encontre du personnel gréviste. "Les propos du président Pépy nous énervent plus qu'autre chose. Plutôt que de calmer le jeu, il en rajoute", s'indigne Sébastien Neau, de la CGT Cheminots Champagne-Ardenne. "Nous sommes clairement dans notre droit. C'est insupportable de l'entendre dire que nous sommes dans l'illégalité alors que dans le même temps le dialogue n'avance pas", ajoute-t-il.

Nouvelles négociations prévues à 16h

Après l'échec des négociations nationales, puis régionales hier, les syndicats de la région Grand Est se retrouvent depuis 16h à Strasbourg. "On réclame du personnel à l'intérieur des rames. Ne serait-ce qu'une annonce de recrutement nous permettrait de reprendre le trafic. Pour le moment je ne suis pas en mesure d'assurer que la journée de dimanche sera meilleure que celles de vendredi et samedi", alerte Sébastien Neau.

En ce qui concerne l'accident de mercredi, lors duquel le conducteur était le seul personnel à bord, l'enquête est toujours en cours pour déterminer les circonstances de la collision. Onze personnes avaient été blessées.

Choix de la station

France Bleu