Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Transports, circulation : les principaux points noirs en France

Les points noirs France Bleu de la mobilité : la RN19 entre Lure et Langres

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon

France Bleu vous propose ce jeudi la carte des points noirs de la mobilité. En Haute-Saône, focus sur la route nationale 19 entre Lure et Langres. Les portions à deux fois deux voies y sont très rares.

2x2 voies RN19 vesoul
2x2 voies RN19 vesoul © Radio France - Jean-Francois FERNANDEZ

Il faut savoir qu'en Haute-Saône, il n'y a pas d'autoroute. Deux nationales traversent le département : la RN57 d'Ouest en Est, de Besançon à Epinal, et la RN19, du Nord au Sud entre Langres et Belfort jusqu'à la frontière Suisse. Tous les jours, le trafic est constitué d'automobilistes, mais aussi de poids lourds. Le trafic emprunte essentiellement une nationale en deux fois une voie. C'est le cas de Langres à Vesoul. C'est juste avant Lure que la route passe à deux fois deux voies pour rejoindre Belfort. Pas évident pour circuler en toute fluidité.

Le gros point noir : la traversée de petits villages

En termes d'aménagement, la priorité des priorités est la fin provisoire de cette fameuse deux fois deux voies venant de Lure qui débouche dans le village d'Amblans. L'Etat a acheté les parcelles pour pouvoir réaliser la déviation de trois villages qui aujourd'hui voient passer le trafic sur des routes sinueuses et dangereuses. Cette réalisation pourrait être inscrite dans le prochain contrat de plan entre la Région et l'Etat, mais pour l'instant aucune date n'est fixée.  On pourrait espérer une inscription dans un contrat de plan 2021 - 2026.

La déviation de Port-sur-Saône attendue pour 2020

Si on poursuit la route, à Port-sur-Saône, la RN19 traverse la commune et, depuis des années, les poids lourds ont du mal à se croiser sur le vieux pont de pierres. La déviation de la commune est en cours de réalisation, les ouvrages d'art en cours de construction. Ce chantier est le plus plus gros chantier de génie civile de Bourgogne Franche-Comté, la mise en service est attendue courant 2020.

De Port-sur-Saône à Langres, une simple route

De Port-sur-Saône à Langres, il faut avaler 62 kilomètres de route simple sans aucun aménagement pour pouvoir dépasser. Cette route est pourtant la connexion avec l'autoroute A5 et A31, qui permet d'aller vers Paris, Lille, ou encore Dijon et Nancy. 

Des élus de tout bord se sont réunis le samedi 16 février à Langres, au sein de l’association Autoroute Atlantique – Rhin – Rhône (AARR). Ils ont d'une seule voix demandé à l'Etat de commencer les travaux de contournement de Langres en 2022. 

Les conséquences économiques sur un transporteur

En attendant, les particuliers et professionnels font contre mauvaise fortune bon cœur. Le moindre déplacement sur cet axe prend plus de temps, encore plus si l'on se retrouve derrière un convoi exceptionnel, et ils sont nombreux sur cette route qui relie la Mer du Nord à la Méditerranée pour ces transports hors gabarit. 

Exemple avec les ambulances Grosdemouge de Lure. La flotte de 40 véhicules effectue 3 millions de kilomètres sur les routes du Nord de la Haute-Saône. L'essentiel de l'activité est constitué de transport VSL, du domicile des malades aux hôpitaux. Aller depuis Lure à l'hôpital de Sévenans (Belfort-Monbéliard) demande 28 minutes pour 35 kilomètres de route en deux fois deux voies, alors qu'aller à l'hôpital de Vesoul demande 25 minutes quand cela roule bien pour seulement 30 kilomètres.

Comparé à d'autres entreprises de taille identique de transport en ambulances et VSL, la société Grosdemouge engendre un manque à gagner en raison du temps perdu sur la route. Chaque jour, ce sont plusieurs courses qui ne peuvent être réalisées. La moyenne  de vitesse des véhicules de l'entreprise est de 52km/h toutes courses confondues.

Les points noirs France Bleu de la mobilité

La route, le rail… les transports en général sont une préoccupation majeure pour nos concitoyens où qu’ils se trouvent. Jeudi 28 février, pour contribuer au débat, le réseau francebleu et ses 44 antennes locales se mobilisent pour vous faire découvrir les plus gros points noirs français en matière de mobilité et les solutions à l'étude.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess