Transports

Pokémon Go : des opérations de police pour contrôler ceux qui jouent en voiture ou à vélo

Par Luc Dreosto, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mercredi 17 août 2016 à 17:58

Jouer au Pokémon ou conduire, il faut choisir.
Jouer au Pokémon ou conduire, il faut choisir. © Maxppp - NCY

Le phénomène Pokémon Go déferle sur la France, mais c'est un jeu dangereux si vous êtes au volant de votre voiture ou au guidon de votre vélo. Les policiers ont lancé ce mercredi une opération de sensibilisation à Strasbourg. Mais ils ont surtout verbalisé des cyclistes qui écoutent de la musique.

Débarquée en France il y a un mois, l'application Pokémon Go, qui consiste à capturer virtuellement des créatures issues du jeu vidéo Pokémon, bat des records de téléchargements sur les téléphones portables. Mais la police considère que ce jeu peut-être dangereux, si on chasse les Pokémons en conduisant ou à vélo. En Alsace, les policiers ont constaté plusieurs accidents sans gravité.

Ne pas se focaliser sur le Pokemon à chasser

"Les gens ont encore les yeux plus rivés sur leur téléphone à cause ces applications de jeux, explique Jean Hayet, directeur départemental adjoint de la sécurité publique du Bas-Rhin. Il ne faut pas y jouer au volant ou au guidon. Il ne faut pas se focaliser sur le Pokémon à chasser, mais plutôt sur le fait d'arriver entièrement, là où on veut aller. Il ne faut pas priver les gens de ce jeu, mais il faut garder le sens des priorités par rapport à l'aspect sécurité".

Les policiers ont donc mené ce mercredi une opération de contrôle au centre ville de Strasbourg. Ils n'ont pas réussi à attraper de joueurs de Pokémon Go aux pratiques dangereuses, mais ils ont tout de même verbalisé plusieurs cyclistes, comme Chloé qui envoyait des SMS au guidon de son vélo ou encore comme Franck, surpris à pédaler avec son baladeur sur les oreilles.

De 45 à 130 euros d'amende

Les cyclistes qui jouent à Pokémon Go, téléphonent à vélo ou simplement utilisent des écouteurs risquent 45 euros d'amende. Ça monte à 130 euros pour les automobilistes, qui se voient aussi retirer trois points sur leur permis de conduire.

Partager sur :