Transports

Polémique en Moselle sur les parkings payants près des gares

Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord lundi 1 août 2016 à 7:00

Les usagers des TER doivent de plus en plus payer pour stationner aux abords des gares de Moselle
Les usagers des TER doivent de plus en plus payer pour stationner aux abords des gares de Moselle © Radio France

La décision de la mairie de Maizières-lès-Metz de construire un parking payant aux abords de sa gare SNCF fait réagir auprès des travailleurs frontaliers.

La question du stationnement aux abords des gares SNCF du sillon lorrain fait à nouveau polémique. C'est un problème récurrent en Moselle : le manque de places pour les milliers de travailleurs frontaliers qui se rendent chaque matin dans les gares pour prendre le train vers le Luxembourg. Chaque municipalité cherche donc des solutions pour endiguer le phénomène. Et dans le sillage d'Hagondange et Mondelange, c'est maintenant Maizières-les-Metz qui a décidé d'aménager un parking payant qui sera en service dés le mois de septembre.

150 places de stationnement payantes

La mairie déboursera pour cela environ 92.000 euros, et en contrepartie, fera payer 5 euros par mois aux habitants de Maizières-les-Metz, et 20 euros pour les usagers extérieurs. "Il ne s'agit pas de faire la chasse aux frontaliers, nous sommes très heureux de les avoir sur notre commune" argumente Julien Freyburger, le maire de Maizières-les-Metz, "c'est au contraire pour leur faciliter la vie. Et il est admis que rien n'est gratuit, surtout lorsque la collectivité réalise un investissement aussi important."

La seule solution envisagée est toujours de taper au porte monnaie"

Des propos qui peinent à convaincre l'assocation des usagers du TER Metz Luxembourg (AVTERML). "La seule solution envisagée est toujours de taper au porte monnaie" peste le président de l'association Henri de Lescaut. L'usager dit comprendre les problématiques des élus et indique qu'il n'est pas question pour lui de ne pas payer pour ce service. Mais il estime que les vraies solution sont ailleurs, comme l'investissement de l’État et de la Région dans les infrastructures. "Comme au Luxembourg, il faut créer des parkings relais gratuits, des Park & Rail, pour relier les parkings aux gares avec des moyens de transports adaptés."

L'AVTERML n'a pas non plus digéré certains propos d'élus dans la presse locale, jugés "stigmatisant" envers les travailleurs frontaliers. Association et mairie de Maizières-les-Metz ont en tout cas promis, chacune de leur côté, de se rencontrer pour échanger sur la problématique et tenter de trouver des solutions à plus long terme.

Partager sur :