Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Port du masque, places limitées, horaires adaptés : ce qui vous attend le 11 mai dans les bus d'Amiens

-
Par , France Bleu Picardie

La société Keolis, qui gère le réseau de bus d'Amiens Métropole, prépare son plan de circulation pour le déconfinement, prévu le lundi 11 mai. France Bleu Picardie fait le point sur ce qui va changer si vous êtes usager.

Un bus Nemo dans les rues d'Amiens - Photo d'illustration
Un bus Nemo dans les rues d'Amiens - Photo d'illustration © Maxppp - Fred Haslin/PHOTOPQR/LE COURRIER PICARD/MAXPPP

Si vous êtes amenés à prendre le bus dans la métropole d'Amiens à partir du 11 mai, pour aller au travail, ou pour faire vos courses, plusieurs changements vous attendent. Le groupe Keolis, gestionnaire du réseau Ametis, prévoit en effet de s'adapter pour limiter la propagation du coronavirus après le déconfinement. 

Le premier changement concerne la fréquences des bus. "Cela dépendra des effectifs en présence, mais pour les lignes principales, on espère pouvoir faire partir un bus toutes les 10 minutes en heure de pointe, affirme le directeur de Keolis Eric Patoux qui table sur une reprise d'environ 80% du service à la sortie du confinement. Pour les heures creuses, a priori ce sera toutes les 20 minutes." 

On espère faire partir un bus toutes les 10 minutes en heure de pointe

Pour ce qui est des lignes secondaires - comme la ligne 8, qui dessert la zone industrielle d'Amiens Nord - les fréquences habituelles seront maintenues, soit un départ tous les quart d'heure ou toutes les demi-heure, en fonction des lignes. 

Moins de voyageurs par bus

A compter du 11 mai, la capacité des véhicules sera aussi limitée pour permettre le respect de la distanciation sociale. "Un siège sur deux sera condamné afin que les voyageurs puissent rester à un mètre les uns des autres, précise Eric Patoux. Par exemple, un bus Nemo qui peut normalement transporter entre 130 et 140 personnes sera limité à 40 voyageurs."

Un bus de type Nemo pourra transporter 40 voyageurs maximum

"Faire respecter la distanciation sociale ne va pas être simple, reconnait le directeur de Keolis. Nous allons devoir communiquer et inciter les gens à ne prendre le bus aux heures de pointe que s'ils vont travailler. Pas pour aller faire leurs courses !" 

Masque obligatoire

Comme voulu par le gouvernement, le port du masque sera obligatoire dans tous les bus du réseau Ametis. Des contrôleurs seront déployés notamment à la gare d'Amiens. "Dans un premier temps, ce sera pour sensibiliser et informer. Puis on fera du rappel à la loi."

"Le masque sert avant tout à protéger les autres, donc on appelle au civisme des voyageurs," continue Eric Patoux, soulignant que les usagers devront se procurer eux-même leurs moyens de protection. 

Les usagers doivent faire preuve de civisme et voyager avec un masque

"Nous avons des masques pour notre personnel, mais pas suffisamment pour en donner aux clients. Nous espérons malgré tout avoir quelques masques en tissu pour les premiers jours, au cas où les usagers oublient."

A noter qu'à une semaine du déconfinement, 105 conducteurs sur 340 au total ont indiqué à Keolis qu'ils ne reprendraient pas le travail. "C'est près d'un tiers, c'est important" note le  patron du groupe du transport.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess