Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Pour la FNAUT d'Auvergne-Rhône-Alpes, l'ouverture à la concurrence des TER est une "bonne chose"

Depuis ce mardi les TER de la région sont ouverts à la concurrence. C'est une bonne chose pour la Fédération nationale des associations d'usagers de transports de notre région.

L'ouverture à la concurrence des lignes de TER est désormais autorisée.
L'ouverture à la concurrence des lignes de TER est désormais autorisée. © Maxppp - Frédéric CHAMBERT

Saint-Étienne, France

Faut-il ouvrir les lignes de TER à la concurrence ? C'est désormais possible depuis ce mardi, mais ce n'est pas encore à l'ordre du jour dans notre région. Pas question par exemple de laisser la ligne Saint-Etienne <-> Lyon - la plus fréquentée de France -  entre les mains d'une entreprise privée. 

Une concurrence saine ? 

L'ouverture à la concurrence des lignes de TER peut être "un aiguillon bénéfique", selon Anne-Marie Ghémard, la présidente de la Fédération nationale des associations d'usagers de transports (FNAUT) dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

"La SNCF est capable de s'améliorer, nous avons de grandes entreprises à capitaux publics en France qui font rouler des trains à l'étranger, comme TRANSDEV ou RATPDEV", explique Anne-Marie Ghémard. 

"Ces entreprises ont de l'expérience et peuvent faire rouler des trains, il est dommage que seule la SNCF ait le droit de le faire", abonde la présidente de la FNAUT. 

Des travaux à faire

Mais pour la FNAUT, l'urgence se trouve dans les travaux de modernisation du réseau ferré français. "Il faut faire plus de travaux, les lignes TER ont été délaissées, il faut un grand plan d'investissement dans le ferroviaire", commence Anne-Marie Ghémard. 

Pour elle, il y a urgence, "quand on voit le nombre de tonnes émises par le transport routier". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu