Transports

Pour la première fois depuis sa création, le Technicampus SNCF du Mans ouvre ses portes au public

Par Martin Cotta, France Bleu Maine lundi 19 septembre 2016 à 17:47 Mis à jour le mardi 20 septembre 2016 à 8:35

Un des ateliers du Technicampus SNCF au Mans
Un des ateliers du Technicampus SNCF au Mans © Radio France - Martin Cotta

Pour la première fois depuis 2010, le Technicampus SNCF du Mans ouvrira ses portes ce samedi au grand public. Tous les agents de maintenance de l'entreprise en France et les cheminots sont passés au moins une fois dans ce bâtiment de 13.000 mètres carré où l'on y dispense des formations.

Moteurs des trains, portes, câblage, système électronique et électrique des trains, tout y passe. Le Technicampus SNCF, situé dans le Technoparc des 24h du Mans, est LE lieux où l'on apprend tous les métiers techniques du secteur du ferroviaire. C'est également en Sarthe que les 25.000 agents que compte l'entreprise sur le territoire français viennent se former et apprendre. Depuis 2010, Technicampus accueille des stagiaires et des apprentis.

Hugo arrive du Val-de-Marne et opère dans la maintenance électrique des trains. Une idée qui lui est venue au gré de ses voyages en train tout simplement. "Je me demandait comment un train pouvait rouler ? Quelle est l'énergie qui permet la motricité de la rame ?" explique le garçon. "Et puis j'ai une famille plutôt passionnée par les trains donc je peux leur apprendre des choses" sourit l'élève. Beaucoup de jeunes adultes franchissent les portes du Technicampus, et il y a aussi des filles comme Jessica, 17 ans. "J'avais un pote qui a fait ça et je me suis dit que j'allais tenter. Je me dirige vers une formation d'opérateur de maintenance" explique la (peut-être) future salariée SNCF.

Reportage dans le Technicampus SNCF du Mans

Pour certains, Technicampus est une deuxième vie qui commence. Olivier, 42 ans, a quitté l'armée. L'homme s'occupait des poids lourds, des chars d'assaut et aura désormais affaire aux trains. "Disons que j'ai changé d'uniforme. Après je suis toujours au service du pays parce que la SNCF est une entreprise à moitié publique. Et puis de par sa manière de fonctionner la SNCF est un peu semblable à l'institution militaire" selon Olivier. Au total 40 formateurs à taux plein dispensent les cours et ce sont parfois des anciens cheminots. Jean-Paul est un spécialiste de toute la partie électrique d'un train. "On se doit de suivre l'actualité des nouvelles technologies car elles évoluent tout le temps. On se remet en cause et on apprend aussi car la formation c'est savoir donner et savoir recevoir" philosophe l'intervenant.

Un des anciens tableaux de freinage d'une locomotive - Radio France
Un des anciens tableaux de freinage d'une locomotive © Radio France - Martin Cotta

Si la technique a voix au chapitre au Technicampus du Mans, la culture générale et le management sont au menu de ceux qui franchissent les portes. Nelly Bruno est une des formatrices des managers de la SNCF et les met souvent en situation. "Savoir refuser certaines choses comme savoir refuser des congés ou encore asseoir son autorité dans une équipe qui est parfois compliquée en production" déclare-t-elle. Depuis sa création en 2010, le Technicampus SNCF accueille également 10.000 stagiaires en moyenne par an.

Les élèves du Technicampus au Mans peuvent jouer à la console pour se relaxer - Radio France
Les élèves du Technicampus au Mans peuvent jouer à la console pour se relaxer © Radio France - Martin Cotta

Des métiers méconnus

L'objectif de la première journée portes ouvertes est d'attirer les jeunes notamment vers le secteur du ferroviaire. Technicampus possède un déficit de notoriété d'après son directeur Bruno Blanchard : "La SNCF est une entreprise connue bien sûr à l'extérieur, mais la diversité des métiers et les formations le sont moins. Ici on apprend les technologies les plus anciennes et les plus modernes. Et puis montrer que l'on peut former des apprentis au Mans nous paraissait intéressant". Bruno Blanchard attend entre 500 et 1.000 visiteurs ce samedi, de 9h à 13h.

"Ici on apprend les technologies les plus anciennes et les plus modernes"