Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

« Pour Optymo nous sommes obligés de baisser l’offre kilométrique de 13% » : le directeur général du SMTC

mardi 5 avril 2016 à 10:56 Par Sébastien Germain, France Bleu Belfort-Montbéliard

Marc Rovigo, le directeur général du SMTC, était notre invité ce mardi. Il nous a révélé les changements et les évolutions d’Optymo à partir du 2 mai.

Marc Rovigo
Marc Rovigo - Sébastien Germain

Belfort, France

Si vous prenez les transports en commun dans le Territoire de Belfort, votre quotidien risque de changer. Marc Rovigo, le directeur général du SMTC, nous a parlé de ces changements ce mardi à partir de 7h20. Il a également répondu aux auditeurs.

« Plus de transports à la demande »

Le changement le plus important est la suppression du transport à la demande : « C’est un système novateur sauf que le système a été très largement dévoyé. Il a été mis en concurrence avec le transport scolaire. On a toujours engagé en double nos moyens. Ce qui va le remplacer ceux sont des lignes régulières. Partout où il y a des lignes régulières, ça ne change pas et il y aura des renforcements à la demi-heure ».

Situation financière très compliquée pour le SMTC

Pour réduire son déficit, le SMTC a été obligé de supprimer des postes et de faire circuler des bus moins régulièrement. Il y a un an et demi le déficit était de 1 million 300 000 euros : « Malgré nos efforts le solde 2015 est à 700 000 euros de déficit. On a encore à faire face à des difficultés et il va falloir faire de nouveau des choix difficiles. 24 postes ont déjà été supprimés. Il est possible qu’il y ait encore des postes de chauffeurs supprimés mais je ne peux pas vous dire combien. Nous baissons l’offre kilomètre de 13 % donc forcément ça fait des postes de chauffeurs en moins. »

L'invité Marc Rovigo

Marc Rovigo a également répondu aux auditeurs pendant une vingtaine de minutes. Des auditeurs parfois en colère ou inquiets par tous ces changements

CVQD

Vous retrouvez toutes les nouvelles horaires sur le site d'Optymo.