Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Pourquoi certaines routes des Landes sont toujours fermées deux semaines après les intempéries

-
Par , France Bleu Gascogne

Cinq routes départementales des Landes sont toujours fermées à cause de l'eau ce vendredi 27 décembre. Le conseil départemental ne sait pas quand elles seront de nouveau accessible.

La crue des gaves a coupée plus d'une soixantaine de routes des Landes, comme ici à Oeyregave le 13 décembre 2019.
La crue des gaves a coupée plus d'une soixantaine de routes des Landes, comme ici à Oeyregave le 13 décembre 2019. © Radio France - Evan Lebastard

Landes, France

Deux semaines après les premières inondations, l'eau ne s'est toujours pas retirée de certaines routes départementales des Landes. Le département n'a aucune idée de quand la circulation pourra être rétablie sur ces axes.

"Le problème ce n'est pas la pluie, c'est que l'eau soit évacuée", explique Jean-Paul Couffinhal, responsable des routes au conseil départemental des Landes. Le problème, c'est que les sols sont saturés. Et s'il fait beau depuis quelques jours, cela ne veut pas dire que la situation s'améliore. 

Avec le redoux, la neige fond et les rivières ne désemplissent pas. Les nappes phréatiques non plus. Pour libérer les routes, il faut la combinaison de ces deux facteurs "que l'eau s'évacue par les rivières et que les nappes phréatiques baissent" dit Jean-Paul Couffinhal.

Mais attention, même si vous ne voyez plus d'eau sur une route, si elle est barrée il ne faut pas risquer de s'y engager. Le département explique qu'il y a tellement d'eau dans le sol, que si une voiture s'y engage, elle va déformer la chaussée au risque de casser le bitume. En résumé, si une route est barrée c'est qu'il y a une bonne raison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu