Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La réforme des retraites

Pourquoi il n'y aura pas de service minimum dans les transports parisiens le 5 décembre

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La grève contre la réforme des retraites s'annonce particulièrement suivie dans les transports. Comme le 13 septembre 2019, plusieurs lignes de métro pourraient être totalement à l'arrêt.

Comme le 13 septembre 2019, des lignes pourraient être à l'arrêt jeudi 5 décembre.
Comme le 13 septembre 2019, des lignes pourraient être à l'arrêt jeudi 5 décembre. © Maxppp - Sébastien Muylaert

Vous pourriez bien ne trouver aucun train sur votre ligne jeudi 5 décembre, jour de grève contre la réforme des retraites. Le service minimum ne fonctionne pas car la loi ne l'impose pas dans les transports contrairement aux hôpitaux par exemple. 

La législation votée en 2007 par le gouvernement Fillon oblige simplement les grévistes à se déclarer 48 heures à l'avance pour permettre à la SNCF et à la RATP d'adapter leur plan de transport et communiquer une information fiable sur les trains et les lignes qui circulent mais elle ne permet pas aux entreprises de réquisitionner du personnel

Des effectifs insuffisants pour remplacer les grévistes

Mathématiquement, si le nombre de grévistes est très important jeudi, les effectifs pourraient être insuffisants pour faire tourner les lignes même si les cadres rappelés à la conduite peuvent permettre de pallier le manque de quelques conducteurs. 

En revanche, le contrat qui lie la région Île-de-France aux opérateurs prévoit bien un service minimum de 50% en heure de pointe sur le réseau RATP et 30% sur les lignes SNCF mais cette disposition n'est pas une obligation légale, elle permet seulement à Île-de-France Mobilités de demander aux opérateurs d'indemniser les voyageurs, ce qui sera fait en cas de grève longue, la SNCF s'y est engagée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess