Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Pourquoi la Loire-Atlantique compte-t-elle autant de ronds-points ?

mardi 19 février 2019 à 5:31 Par Willy Moreau, France Bleu Loire Océan

La Loire-Atlantique est le département français qui comptabilise le plus grand nombre de ronds-points. Nantes cumule à elle seule 1.100 giratoires.

Il y a 1.100 ronds-points à Nantes pour 1.300 intersections.
Il y a 1.100 ronds-points à Nantes pour 1.300 intersections. © Radio France - Willy Moreau

Loire-Atlantique, France

Avez-vous l'impression de tourner en rond quand vous prenez la voiture ? C'est peut-être normal. La Loire-Atlantique est le département qui comptabilise le plus grand nombre de ronds-points. Rien qu'à Nantes, on en dénombre 1.100 pour 1.300 carrefours

3.000 ronds-points en Loire-Atlantique

La folie du giratoire est-elle née avec Jean-Marc Ayrault ? Fin des années 80, le maire de Saint-Herblain - à l’époque -, cherche une solution pour fluidifier le trafic dans sa commune et limiter le nombre d'accidents. Jean-Marc Ayrault s'en réfère alors à l'urbaniste Yan Le Gal. "J'avais dans mes connaissances à un ami anglais, lui aussi urbaniste, explique Yann Le Gal. On a proposé à Jean-Marc Ayrault de faire un petit voyage en Angleterre. Et il a vu ces petits ronds-points"

Reste à convaincre le directeur de la Direction départementale de l'équipement (DDE). "Il était mitigé, se souvient Jean-Marc Ayrault. Alors je l'ai pris dans ma voiture et je lui ai montré une expérience qu'on avait faite avec des bottes de foin. Il a été convaincu, on a pu faire une expérimentation et ça a marché"

L'idée a germé partout en France. Le pays est désormais celui qui compte le plus de giratoires par rapport au nombre d'habitants. Jean-Marc Ayrault, élu maire de Nantes en 1989, multiplie le nombre de ronds-points. « Je ne les ai pas comptés mais je dois être pas loin du record », plaisante-t-il.

Simple et efficace

Hormis les gros modèles, les petits ronds-points de centre-ville présente un intérêt financier pour Laurent Devisme, urbaniste : « Cela coûte moins cher à produire tout comme l’entretien par rapport aux feux tricolores ».

À Nantes métropole, Guillaume Le Denmat, responsable à la direction des investissements et de la circulation, vante d’autre qualités : « Cela fluidifie la circulation et l’accidentologje est moins importante que dans des carrefours à feux tricolores dans le sens où les accidents sont souvent moins graves ».