Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Pourquoi les perturbations à la SNCF seront quotidiennes en Pays de Savoie ?

mercredi 4 avril 2018 à 18:52 Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie

Le trafic TGV sera normal jeudi en Pays de Savoie, mais le trafic TER sera encore fortement perturbé, avec un train sur deux en moyenne. Même si le prochain jour de "gréve perlée" n'est que dimanche, les conséquences pour les usagers seront quotidiennes. On vous explique pourquoi.

Gréve à la SNCF, illustration
Gréve à la SNCF, illustration © Maxppp - Aurelien Morissard

Les deux premiers jours de grève sont passés à la SNCF. Le mouvement des cheminots contre la réforme de l'entreprise a été comme prévu très suivi, et les trains très rares dans les gares. Les syndicats se donnent désormais rendez-vous dimanche et lundi pour les deux prochains jours de gréve. Pourtant le trafic sera encore fortement perturbé jeudi, avec un TER sur 2 en circulation en moyenne en Auvergne Rhône-Alpes. France Bleu Pays de Savoie vous explique pourquoi les conséquences du mouvement sur le trafic seront quotidiennes. 

Il faut remettre la machine en marche 

Et ce n'est pas si simple, pour une raison essentiellement logistique. La gréve perturbe les rotations des rames. Ces deux derniers jours, la direction régionale de la SNCF a du adapter le plan de transport, et lorsque le travail reprend, il faut acheminer les conducteurs ou les contrôleurs jusqu'au train, qui n'est pas nécessairement au bon endroit. "On achemine le personnel en taxi ou par d'autres moyens" explique Erwan Yvet,le directeur production des TER Auvergne Rhone-Alpes. Le retour à la normale peut prendre plusieurs heures. 

ECOUTEZ Erwan Yvet, le directeur production des TER Rhône-Alpes

Un problème de maintenance

Facteur aggravant, directement lié celui ci à la particularité de ce mouvement de grève qui va et qui vient sur une longue période, un problème de maintenance. "On va manquer de capacité de maintenance pendant trois mois" poursuit Erwan Yvet, "pendant les deux jours de gréve il n'y a pratiquement pas d'activité sur le matériel roulant, ce qui limite le nombre de rames que l'on peut faire circuler. Cette contrainte n'existe pas lorsque l'on sort d'un conflit classique. Sur un mouvement long comme actuellement, on ne peut donc pas compter sur l'ensemble de notre parc". 

Sud-Rail appelle localement à poursuivre le mouvement 

Enfin, si Sud-Rail a très majoritairement choisi de rejoindre le rythme des autres syndicats (deux jours de gréve tous les cinq jours), ce n'est pas le cas partout. En Maurienne par exemple, ou le contexte est encore plus tendu en raison de la fermeture de gares, les cheminots Sud-Rail de Modane ont voté la reconduction du mouvement pour jeudi, ce qui crée localement des difficultés supplémentaires. 

Les prévisions de trafic jeudi en Auvergne Rhône-Alpes 

Conséquence, si le trafic TGV sera normal, la circulation des TER sera à nouveau perturbée jeudi en Pays de Savoie, et plus largement en Auvergne Rhône-Alpes. Un TER sur deux est prévu. Voici le détail ligne par ligne, selon le plan de transport communiqué mercredi soir par la direction régionale de la SNCF :

  • La desserte Grenoble-Chambéry sera assurée à 50%
  • La desserte Lyon-Annecy sera assurée à 65%
  • La desserte Lyon-Genève sera assurée à 10%
  • La desserte Chambéry-Bourg St Maurice sera assurée à 40%
  • La desserte Chambéry-Modane sera assurée à 30%
  • Aucune circulation entre Annecy et St Gervais