Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Pourquoi une dizaine de TER par jour ont du être supprimés cette semaine en Pays de la Loire ?

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu Mayenne

Cette semaine en Pays de la Loire, la SNCF a du supprimer une dizaine de TER par jours sur les axes Nantes-Savenay, Nantes-Clisson et Nantes-Ancenis. La faute à la canicule et à une pénurie de main-d'oeuvre au technicentre chargé de la maintenance des rames.

Les nouvelles rames TER à deux étages ont mal résisté à la chaleur
Les nouvelles rames TER à deux étages ont mal résisté à la chaleur © Maxppp -

Pays de la Loire, France

La SNCF a du supprimer une dizaine de TER par jour, cette semaine, en Pays de la Loire sur les 520 qui circulent chaque jour dans notre région. Trois lignes ont été touchées : Nantes-Savenay, Nantes-Clisson et Nantes-Ancenis. Il y a deux raisons à cela : la canicule de la semaine dernière et une pénurie de main-d'oeuvre au technicentre à Nantes.

Des rames en rodage, plus sensibles aux pannes

Les nouvelles rames de TER à deux étages, les Regio 2N, et celles du tram-train se sont pris un coup de chaud. Les premières ont eu des soucis au niveau de leurs circuits électriques. Dans ces nouveaux train, il y a beaucoup d'électronique donc aussi beaucoup de ces circuits électriques. Et comme ils sont encore en rodage, la SNCF explique qu'il y a plus de risques de panne. Le constructeur, Bombardier, a même envoyé quelqu'un pour résoudre les problèmes. Pour le tram-train, là, c'est la clim' qui a trop tourné. Résultat, 19 rames se sont retrouvées en maintenance en même temps.

15 démissions en un an au technicentre selon la CGT

Et l'autre soucis, c'est que comme, pour les réparer, la SNCF manque de personnel dans son technicentre. Donc forcément, ça coince. 15 agents ont démissionné en un an se lon la CGT, à qui ça pose évidemment question dans une entreprise où, jusqu'à présent, les gens étaient content d'entrer et de travailler. Encore plus parce que la SNCF n'a pas réussi à tous les remplacer. Résultat, le syndicat estime qu'il manque actuellement 20 personnes pour assurer la maintenance des trains qui prend du retard.

Moins de trains cet été

Alors,ce problème de trains supprimés, il va se résoudre avec le passage en horaires d'été ce week end, puisque avec les vacances il y a moins de trains qui circulent. Et puis la SNCF explique qu'elle a anticipé le manque de personnel, en enlevant une dizaine de trajets supplémentaires par jour pour se donner de la marge. Son argument : comme ça, "pas de risque de ne pas tenir la promesse faite aux voyageurs".