Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Prises USB, espaces et sièges rotatifs : quoi de neuf dans les nouvelles rames TGV sur l'axe Paris-Nantes ?

mardi 28 août 2018 à 23:28 Par Louis de Bergevin, France Bleu Loire Océan, France Bleu Maine et France Bleu

Depuis ce lundi, de nouvelles rames TGV circulent sur l'axe Paris-Nantes. Deux aller-retours par jour pour l'instant, mais d'ici 2021, elles auront remplacé presque toutes les anciennes. Vous risquez donc d'y passer du temps bientôt. Visite guidée.

Le wagon-bar des nouvelles rames océanes
Le wagon-bar des nouvelles rames océanes © Radio France - Louis de Bergevin

Gare de Nantes, Boulevard de Stalingrad, Nantes, France

De l’extérieur, c'est un TGV comme un autre. Deux motrices et huit voitures. Mais quand on entre dans ces nouvelles rames qui circulent depuis lundi entre Paris et Nantes, on remarque rapidement les changements. 

La nouvelle rame Océane circule déjà sur les axes Paris-Bordeaux, Paris-Rennes et Paris-Nantes - Radio France
La nouvelle rame Océane circule déjà sur les axes Paris-Bordeaux, Paris-Rennes et Paris-Nantes © Radio France - Louis de Bergevin

Les 556 sièges sont "plus confortables" selon la SNCF. Chacun se fera son avis après plus de deux heures de trajet. Il sont aussi équipés de poignées, pour s'accrocher quand on marche et qu'on roule en même temps.

Les sièges de seconde classe - Radio France
Les sièges de seconde classe © Radio France - Louis de Bergevin

Une fois assis, on remarque bien vite les deux prises USB et la prise secteur pour deux sièges. Les prises USB ne permettent pas de recharger de portable, mais elles assurent aux téléphones un niveau de charge constant durant le trajet. La recharge complète, c'est soit sur la prise secteur, soit en première classe.

Deux prises USB et une prise secteur en seconde classe - Radio France
Deux prises USB et une prise secteur en seconde classe © Radio France - Louis de Bergevin

On pense à nos clients qui sont grands, la population grandit" - Sylvain Jolivet de la SNCF

La disposition des sièges offre aussi plus de place pour les pieds, fini les marchepieds qui prennent de la place. Et le fauteuil de devant est aussi plus haut, ce qui permet de glisser ses jambes, ou un bagage. 

Un wagon-bar plus lumineux et plus espacé

Une petite faim ? Direction le wagon-bar. Contrairement à ce qui se faisait avant, il est possible de manger assis. Il y a jusqu'à douze places. On peut aussi rester debout. Les fenêtres sont plus grandes, et le barman n'est plus enfermé dans son coin mais derrière un comptoir plus ouvert.

Le wagon-bar lors de la visite organisée. Les boissons et apéritifs ne sont pas prévus pour chaque voyage - Radio France
Le wagon-bar lors de la visite organisée. Les boissons et apéritifs ne sont pas prévus pour chaque voyage © Radio France - Louis de Bergevin

Tout le monde dans le sens de la marche en 1ère

La première classe, fidèle à elle-même, possède des sièges plus spacieux, ça ne change pas. Mais en plus de sa prise USB  - qui recharge cette fois-ci -, elle a aussi des fauteuils qui tournent, pour que presque tout le monde soit dans le sens de la marche.

La première classe - Radio France
La première classe © Radio France - Louis de Bergevin

Les passagers de première classe auront aussi deux tablettes, plus grandes. Un porte-cintre et un miroir. "Pratique pour se remaquiller ou se recoiffer avant de sortir du train", se réjouit l'une des premières personnes rencontrées à bord.

Une tablette plus grande, lumière réglable et, en haut, un petit miroir - Radio France
Une tablette plus grande, lumière réglable et, en haut, un petit miroir © Radio France - Louis de Bergevin

Enfin, ces nouvelles rames accueillent un espace vélo, des places accessibles aux fauteuils roulants et des poubelles de tri. Tout ça pour trente millions d'euros chacune. Leur durée de vie est de trente-cinq ans environ.