Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Privatisation d'ADP : les opposants de gauche et de droite rassemblés pour un meeting à Saint-Denis

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Des élus issus de tout "l'arc républicain" se sont retrouvés mercredi soir à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) pour une réunion publique destinée à lancer la collecte des signatures contre la privatisation d'Aéroport de Paris (ADP).

Vue de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle en mai 2018
Vue de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle en mai 2018 © Maxppp - Bruno Levesque

Saint-Denis, France

Des élus de droite, socialistes, France Insoumise ou Verts unis contre la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP). Des parlementaires de tous bords se sont réunis mercredi soir à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), à quelques kilomètres de l’aéroport Charles-de-Gaulle. Le meeting, destiné à lancer la campagne pour l'organisation d'un référendum d'initiative partagée (RIP) sur la privatisation d'ADP, a rassemblé 250 personnes.

Les "bugs" du site lancé par le ministère de l'Intérieur très critiqués

Opposés à ce qu'ils estiment être une "absurdité financière" à l'heure de la transition écologique, ces élus espèrent obtenir les 4,7 millions de signatures nécessaires pour que le scrutin ait lieu. La plateforme dédiée - www.referendum.interieur.gouv.fr. - est en ligne depuis le 13 juin et les promoteurs du RIP ont neuf mois pour recueillir, par voie électronique, l'approbation d'au moins 10% du corps électoral

Environ 200.000 signatures ont été réunies en une semaine selon la CGT, et ce en dépit des nombreux "bugs" dont est victime le site lancé par le ministère de l'Intérieur. Des "bugs" très critiqués par les opposants présents à Saint-Denis mercredi soir. Selon le député PCF Stéphane Peu, organisateur de l'événement, environ deux tiers des personnes qui essayent de signer échouent.

D'autres rassemblements prévus

Aux cotés de l'élu communiste, les députés LR Gilles Carrez et François Cornut-Gentille, les députés LFI Clémentine Autain et Eric Coquerel, le premier secrétaire du PS Olivier Faure ou encore le secrétaire national du PCF François Roussel étaient présents. Les sénatrices Esther Benbassa (EELV) et Sophie Taillé-Polian (Générations), le patron des sénateurs PS Patrick Kanner ou encore le député Boris Vallaud étaient également dans la salle.

"La défense de ce qu'on considère comme l'intérêt supérieur de la nation" dépasse les clivages partisans a commenté Stéphane Peu auprès de l'AFP. Ces parlementaires opposés à la privatisation d'ADP ont déjà prévenu que d’autres réunions de ce type pourraient être organisées à Toulouse notamment, où l'aéroport a été vendu en 2015.

  - Visactu
© Visactu