Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir
Dossier : Coronavirus

Prix de l'essence : le coronavirus provoque une baisse mondiale

-
Par , France Bleu

Avec les mesures de restriction de la circulation en Chine prises pour contrer le coronavirus, la demande en pétrole baisse dans le pays. En conséquence, le cours du baril plonge et les prix à la pompe baissent.

Dans les stations-service françaises on voit le gazole perdre 2,92 cents en une semaine
Dans les stations-service françaises on voit le gazole perdre 2,92 cents en une semaine © AFP - Nicolas Guyonnet

C'est un effet du coronavirus auquel on ne s'attendait pas : la baisse du prix de l'essence ! Faire votre plein vous coûte moins cher car ce qui touche à la consommation de carburant en Chine a un impact sur le monde entier. 

Le baril sous les 60 dollars

Les prix des carburants à la pompe varient en fonction de plusieurs paramètres : les taxes, le niveau des stocks de produits pétroliers, le taux de change euro-dollar ou encore, le cours du baril de pétrole et la demande. Hier, le baril évoluait bien au-dessous de la barre symbolique des 60 dollars, son plus bas niveau depuis plus d'un an. Et ça, directement à cause de l'épidémie de coronavirus en Chine. 

Recul de la consommation en Chine

Le pays est un gros consommateur d'essence. C'est le premier importateur d'or noir depuis 2016, avec 15% de la demande mondiale. Et depuis les mesures décrétées par les autorités chinoises pour lutter contre la propagation du virus, la demande de brut dans le pays a reculé de 20 %, selon Bloomberg. Et à mesure que l'épidémie prend de l'ampleur, les perspectives s'assombrissent.

Le trafic aérien par exemple, souffre des limitations des déplacements, des usines et entreprises fermées et des villes en confinement pour plusieurs semaines, ce qui provoque un recul de la consommation de kérosène alors que la Chine était sur le point de devenir le premier marché aérien au monde

Baisse des prix à la pompe

Le consommateur Français a de quoi sauter de joie. La facture de carburant a commencé à diminuer et devrait encore dans les semaines à venir. Dans les stations-service, on voit le gazole perdre 2,92 cents en une semaine, le SP95-E10 perdre 2 cents ou encore 1,63 cent en moins pour le sans plomb 98.

Une baisse des prix significative - Visactu
Une baisse des prix significative © Visactu - .
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu