Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Prix du carburant : pourquoi ça augmente ?

-
Par , France Bleu

Le prix des carburants à la pompe est revenu à son niveau d'avant pandémie de Covid-19, alors que l'OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) se réunit ce jeudi 4 mars pour décider d'un changement ou non de sa politique, responsable en partie de la hausse des prix.

Une station service proposant plusieurs carburants, du diesel, du sans-plomb.
Une station service proposant plusieurs carburants, du diesel, du sans-plomb. © Radio France - Aurélien Accart

Mauvaise nouvelle pour le porte-monnaie, vous vous en êtes sans doute rendus compte, le prix de l'essence est revenu à son niveau d'avant Covid. 1,39 euro en moyenne aujourd'hui pour le Gazole soit le même prix que le 3 mars 2020 selon le site Carbu.com, qui recense le prix dans les stations services partout en France. Pour le Sans-Plomb 95 c'est même deux centimes plus cher que l'an passé. Pourtant la pandémie n'est pas terminée, alors comment expliquer cette hausse ?

Le prix du baril flambe

Le prix du pétrole brut s'est envolé depuis un an, il a quasiment doublé et s'élève aujourd'hui à 63 dollars contre 33 dollars il y a un an. Cette hausse est seule responsable de l'augmentation des prix à la pompe en France car, dans le même temps, les taxes n'ont pas été augmentées. C'est la politique de l'OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) qui explique l'augmentation du prix du baril. En 2020, quand la demande a chuté à cause de la pandémie et que les stocks étaient saturés, elle a décidé de restreindre sa production. Mécaniquement, le prix du baril est remonté. Il a continué ces dernières semaines avec l'espoir, grâce aux vaccins, d'une reprise économique.

La hausse pourrait se poursuivre

L'OPEP se réunit ce jeudi 4 mars 2021, en visioconférence, pour décider de sa stratégie à venir. Deux camps s'opposent. D'un côté la Russie, 2e producteur mondial (derrière les Etats-Unis) veut relancer la production. De l'autre, l'Arabie Saoudite, 3e producteur mondial, aimerait profiter un peu plus longtemps de la hausse des prix. Selon qui remporte ce bras de fer les prix à la pompe vont augmenter ou bien baisser dans les prochaines semaines

Choix de la station

À venir dansDanssecondess