Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Projet d'autoroute Limoges-Poitiers : "ce qu'on attend de l'Etat, ce n'est pas de l'argent, mais un débat"

mardi 19 juin 2018 à 10:32 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

Il défend l'idée d'une autoroute concédée pour relier Limoges et Poitiers dans de bonnes conditions. Et a lancé une association pour convaincre l'Etat. Pierre Massy, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Limoges, était l'invité de France Bleu Limousin ce mardi matin.

Pierre Massy a convaincu 1.400 chefs d'entreprises de soutenir son idée.
Pierre Massy a convaincu 1.400 chefs d'entreprises de soutenir son idée. © Radio France - Jérôme Ostermann

Limousin, France

L'association "A147-Grand Ouest" vient d'être lancée, pour défendre la création d'une autoroute concédée entre Limoges et Poitiers. La seule solution pour désenclaver rapidement le Limousin vers l'ouest, sans engager l'argent de l'Etat et des collectivités, explique Pierre Massy. Le président de la CCI de la Haute-Vienne est à l'origine de cette initiative. Il répondait à 8h15 aux 3 questions de Jérôme Ostermann

80 km à aménager

"L'Etat et les collectivités locales se sont engagées sur un contrat de plan qui prévoit un aménagement de 6 km en Haute-Vienne, et des travaux sont prévus dans la Vienne", rappelle Pierre Massy, "et le projet que nous défendons reprendra ses éléments. Il restera environ 80 km à aménager". La position du gouvernement peut évoluer, espère-t-il, car "ce qu'on attend de l'Etat, ce n'est pas de l'argent, mais le respect du contrat de plan Etat-Région, et le lancement de ce débat". 

L'exemple d'Egletons

Le président de la CCI a fait ses calculs : il pense qu'une autoroute concédée récupérera la moitié des 8.000 véhicules légers qui empruntent au quotidien la RN 147, et 70% du trafic poids-lourds. Et selon lui, ça peut tout changer. Il s'appuie sur l'exemple d'Egletons, où "nos écoles explosent, les zones industrielles débordent". Un développement qui n'aurait pas été possible sans l'A89, selonPierre Massy. 

2h30 au bas mot pour faire Limoges-Poitiers... 

Le président de la CCI enfonce le clou, en évoquant la nouvelle limitation de vitesse, à 80 km/h, à partir du 1er juillet : "aujourd'hui, pour parcourir les 110 km entre Limoges et Poitiers, c'est 2h15 environ, demain ce sera 2h30 voire plus !". Il espère convaincre la ministre des Transports, qui pour l'instant, a dit non. Elisabeth Borne sera normalement à Limoges le 29 juin et Pierre Massy compte en profiter.