Transports

Projet de troisième ligne de métro à Toulouse : le débat public prend fin

Par Bénédicte Dupont, France Bleu Toulouse vendredi 16 décembre 2016 à 9:08

Débats mobiles, réunions publiques, questionnaires en ligne : la consultation a duré trois mois dans et autour de Toulouse.
Débats mobiles, réunions publiques, questionnaires en ligne : la consultation a duré trois mois dans et autour de Toulouse. © Radio France - CPDP

Le débat public sur le projet de troisième ligne de métro est (presque) terminé ! La consultation populaire aura duré plus de trois mois. La dernière grande réunion publique avait lieu ce jeudi soir. La commission du débat public rendra ses conclusions mi-février.

On en parle depuis trois mois, la grande consultation des habitants de l'agglomération toulousaine autour du projet de troisième ligne du métro est passée à Toulouse, Colomiers, Tournefeuille, Labège, Saint-Orens ou encore Blagnac. La toute dernière réunion publique a eu lieu ce jeudi 15 décembre au Centre des Congrès. La commission du débat public a maintenant deux mois pour faire la synthèse de toutes les espoirs et doléances.

Écoutez l'invité ce vendredi 16 décembre : Jérôme Laurent, membre de la Commission du Débat Public autour de cette troisième ligne de métro. Il est interrogé par Bénédicte Dupont.

L'INVITÉ EN UN CLIC - Jérôme Laurent de la Commission Particulière du Débat Public

Jérôme Laurent était l'invité de France Bleu ce vendredi 16 décembre. - Radio France
Jérôme Laurent était l'invité de France Bleu ce vendredi 16 décembre. © Radio France - Mathhieu Soldano

Bénédicte Dupont : Le débat se termine ce samedi soir, les internautes peuvent encore s'exprimer jusque là sur votre site. Combien de personnes ont participé activement à ce débat ?

Jérôme Laurent : On a eu 4.000 conversations avec les citoyens : lors des débats publics, les réunions publiques et toutes les manifestations où nous avons rencontré les gens, les salariés d'entreprises, les étudiants, etc. Sur notre site, nous avons comptabilisé environ 20.000 visiteurs uniques et 33.000 visites, plus de 750 avis et commentaires sur le forum, 4.000 personnes ont répondu au questionnaire, 3.000 personnes présentes aux réunions publiques dont 300 encore hier (jeudi au Centre des Congrès Pierre Baudis), 20 débats mobiles.

On peut dire que le débat a intéressé les habitants de l'agglo toulousaine ?

Ah oui, il les a même passionnés ! On dit que c'est le débat qui a le plus intéressé les citoyens derrière celui du Grand Paris.

Les 3/4 des citoyens sont favorables à cette 3ème ligne, mais ils ont l'impression qu'elle n'est pas faite pour eux.

Trois mois de débat, c'es long et riche. Quel est le sentiment général ?

Les opinions sont partagées, personne n'a tort, personne n'a raison au final. Le projet de Tisséo a sa logique. Les contre-propositions ont du bon sens aussi, on souhaite qu'elles soient étudiées comme le projet initial. Les trois-quarts des personnes qui ont répondu au questionnaire sont favorables à cette ligne mais beaucoup croient que ce sont les autres qui utiliseront cette ligne, plus qu'eux-mêmes.

Le projet de 3e ligne de métro à Toulouse - Aucun(e)
Le projet de 3e ligne de métro à Toulouse - crédits : Tisséo

Est-ce la question du trajet domicile-travail qui préoccupe le plus les citoyens ?

Oui, pour Tisséo c'est un vrai problème. C'est l'idée de cette ligne. Les salariés trouvent aussi que c'est intéressant mais il y a d'autres usages à ne pas oublier : les loisirs, se rendre à l'hôpital ou vers d'autres services. Et parfois, cette ligne est aussi critiquée comme étant mono-fonctionnelle.

Il faudra être attentif à maintenir la mixité sociale autour des gares

Au-delà de l'aspect pratique, cette ligne de métro c'est une vision de l'urbanisme. Les citoyens perçoivent-ils cette vision ?

Derrière l'idée de la troisième ligne, tel que le voit la métropole toulousaine, il y a l'idée qu'autour des stations, il y a possibilité d'intensifier la ville, de faire en sorte que les futurs habitants autour des gares puissent se rendre au travail. Voilà pourquoi certains disent "pourquoi s'occuper de la ville de demain, occupons-nous des fortes densités d'aujourd'hui" et d'autres disent "attention il n'y a pas que le centre-ville". Le problème de la gentrification (NDLR : embourgeoisement d’un quartier populaire) apparaît, il faut préserver l'habitat social La puissance publique doit pouvoir acquérir du foncier dans de bonnes conditions autour des gares pour assurer cette mixité sociale.

Avez-vous perçu que les habitants de la périphérie se sentent délaissés ?

C'est très clair, notamment à Tournefeuille et Saint-Orens. Tout le problème se situe autour de la question de la desserte des populations très éloignées avec des transports publics rentables. C'est un problème criant à Toulouse car l'étalement urbain est très fort. Et certains craignent que les dépenses pour cette troisième ligne empêchent les investissements sur d'autres projets de transports.

LIRE AUSSI ► Toulouse : ce que l’on sait sur la future troisième ligne de métro

Troisième ligne de métro à Toulouse : un grand débat public pour quoi faire ?

Troisième ligne de métro à Toulouse : les "débats mobiles" ont commencé

Le débat sur la 3e ligne de métro à Toulouse sur France Bleu Toulouse : les temps forts