Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Puy-de-Dôme: la lutte contre l'insécurité routière s'intensifie

jeudi 5 avril 2018 à 20:57 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

Le gouvernement veut réduire le nombre de morts sur les routes à 2.000 par an. Un objectif très ambitieux puisqu'en 2017, il y a eu 3.456 morts, en moyenne 9,5 tués chaque jour. Le Puy-de-Dôme vient donc de présenter son document général d'orientation de la sécurité routière 2018-2022.

Un contrôle de vitesse à Villeneuve-les-Cerfs
Un contrôle de vitesse à Villeneuve-les-Cerfs © Radio France - Emmanuel Moreau

Puy-de-Dôme, France

Au cours des dix dernières années, il y a eu 406 morts et 2800 blessés graves sur les routes du Puy-de-Dôme. Une véritable hécatombe qui n"emeut pas grand monde, un accident de la route semble devenu banal. Il n'y a heureusement pas eu d'accident mortel le week-end dernier, un week-end à risque avec le pont du lundi de Pâques, et pourtant les gendarmes ont retiré 24 permis de conduire. A chaque fois, le constat tient en trois mots: vitesse, alcool et stupéfiant, parfois les trois mélangés.

Et malgré les radars, les campagnes de prévention, les contrôles qui augmentent (100.000 contrôles d'alcoolémie par an dans le Puy-de-Dôme), il y a toujours autant d'accidents et de conduites à risque. Les automobilistes se relâchent comme l'indiquent les capteurs de l'A 75; depuis 2013, la vitesse moyenne des véhicules a augmenté de 6 km/h. Cela peut paraître assez peu mais c'est énorme calculé sur des millions de véhicules. 

Parmi les outils à la disposition des forces de l'ordre, il y a le nouveau kit de contrôle des stupéfiants (dont les effets durent bien plus longtemps que l'alcool). Ils sont beaucoup plus faciles d'emploi et le résultat est impressionnant: une hausse de 140% des infractions constatées sur les trois premiers mois de l'année. 

Le Puy-de-Dôme va aussi bientôt découvrir les itinéraires radars. Sur ces portions d'une trentaine de kilomètres, plusieurs cabines radars vont être installées. Elles ne seront pas forcément toutes équipées mais les radars seront régulièrement déplacés de manière aléatoire. On savait déjà que le tronçon de la D 906 entre Courpière et la limite avec l'Allier allait être équipé. Il faudra ajouter la D 210 entre Gerzat et Randan.

Huit axes de sensibilisation

Pour les cinq ans à venir, huit grands enjeux ont été définis.

  • Le risque routier professionnel. Les déplacements professionnels et domicile-travail représentent un tiers des accidents.
  • L'usage d'alcool et de stupéfiants. Plus de 30% des accidents mortels sont liés à l'alcool, une tendance qui ne change pas. Et la consommation de stupéfiants augmente
  • Les jeunes. Ils sont surreprésentés dans l'accidentalité avec 18% des tués.
  • Les seniors (plus de 65 ans). Le nombre de seniors tués a pratiquement doublé en quatre ans. Ils représentent un tiers des tués.
  • Les deux-roues motorisées. Ils représentent 18% des tués pour seulement 2% du trafic.
  • La vitesse. Un facteur aggravant en cas d'accident.
  • Les distracteurs de conduite, en particulier les téléphones portables.
  • Le partage de la voirie. Pour protéger piétons et cyclistes, les usagers les plus vulnérables. Cinq piétons (tous seniors) ont été tués en 2017 dans le Puy-de-Dôme..