Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme : une baisse historique de la mortalité sur les routes en 2020

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Les effets positifs de la pandémie sont trop rares pour ne pas les souligner, la Covid-19 a fait baisser l'accidentalité. Les restrictions de circulation ont fait chuter de 20% le nombres de tués sur les routes de France par rapport à 2019. Une tendance encore plus marquée dans le Puy-de-Dôme.

accident de la route
accident de la route © Radio France - Nicolas Blanzat

Avec 2.782 tués, soit 20 % de moins qu’en 2019, le nombre de morts sur les routes est historiquement bas en France. Une tendance encore plus marquée pour le département du Puy-de-Dôme. L’année 2020 fait apparaître des résultats bien plus favorables qu’en 2019 puisqu'on dénombre l'an dernier 25 morts contre 45 un an plus tôt, soit une diminution de 44%. C’est localement le bilan le plus bas jamais enregistré, la référence étant jusqu’alors de 31 tués en 2013 et en 2008.

Malgré le contexte sanitaire, la baisse de la mortalité routière a été observée tout au long de l’année 2020 et pas uniquement pendant les deux périodes de confinement. Dès les deux premiers mois de 2020, une très forte différence avait déjà été constatée, non seulement avec 2019 (un seul tué en 2020 contre 12 tués en janvier-février 2019), mais aussi avec les années précédentes (cinq tués en moyenne sur cette même période sur les 10 dernières années). 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une forte augmentation des suspensions de permis

Cette tendance à la baisse s’est poursuivie jusqu’à la fin de l’année et a concerné en particulier les usagers de véhicules légers. Si 2020 marque une baisse de la mortalité, elle marque aussi une forte augmentation du nombre de suspensions de permis liée à l’alcool ou la vitesse. 278 permis de plus qu'en 2019 ont été suspendus en raison de l'alcoolisation des conducteurs et 436 suspensions de plus en raison de la vitesse excessive. On peut en déduire entre autres raisons que certains automobilistes se ont cru que tout était tout permis sur des routes presque désertes en raison des confinements, du couvre-feu et du télétravail qui ont réduit les flux de circulation.

25 morts en 2020 dans le Puy-de-Dôme

Plus globalement, ce bilan de l’année 2020 ne doit pas faire oublier que la mortalité sur les routes de département augmentait sur les dernières années (40 tués par an en moyenne entre 2015 et 2019 contre 36 tués par an en moyenne entre 2010 et 2014). Vingt vies épargnées qui concernent principalement les usagers de véhicules légers, dont le nombre a été pratiquement divisé par deux par rapport aux années précédentes. Il reste malgré tout majoritaire avec 14 décès, cinq de ces conducteurs ne portaient pas la ceinture de sécurité au moment de l'accident. 

Les moins de 35 ans représentent pratiquement 50 % des tués contre 35 % sur les cinq années précédentes. La catégorie des 45-64 ans est celle qui a été la plus concernée par la baisse de mortalité avec trois décès en 2020 contre 15 en 2019. Même si l’année 2020 montre une mortalité routière en forte baisse, Philippe Chopin le Préfet du Puy-de-Dôme rappelle que depuis 10 ans la mortalité routière n’a eu de cesse d’augmenter. "La mobilisation des services de l’État et des forces de l’ordre restera totale" prévient-il. Des contrôles renforcés sont programmés dans les semaines à venir.

2021 commence mal

Pour les premiers mois de l’année 2021, on constate une baisse du nombre d’accidents (-25%) et de blessés (-32%) comparé à l’année 2020, cependant, le département compte déjà 10 décès contre trois l’an dernier à la même période. Cela démontre des accidents moins nombreux, mais plus graves. 

Le dernier en date remonte à samedi dernier sur la RD 211 entre Varennes-sur-Morge et Sardon. Il a fait trois morts, dont deux enfants en bas-âge. Leur mère et leur grand-mère ont été sérieusement blessées. On apprend ce mercredi que la conductrice décédée roulait avec 1,66 gramme d'alcool par litre de sang.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess