Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Pyrénées-Atlantiques : Quatre nouveaux échangeurs bientôt construits sur l'A64

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu Pays Basque

D'ici quelques années, les Pyrénées-Atlantiques verront naître quatre nouveaux échangeurs pour faciliter l'accès et la sortie de l'autoroute.

Le protocole d'accord a été signé ce jeudi 7 novembre entre la préfecture, le département et Vinci.
Le protocole d'accord a été signé ce jeudi 7 novembre entre la préfecture, le département et Vinci. © Radio France - Suzanne Shojaei

Pyrénées-Atlantiques, France

Le protocole d'accord a été signé ce jeudi entre la préfecture, le département et Vinci Autoroutes. Les quatre échangeurs coûteront 45 millions d'euros, financés par Vinci pour les deux tiers et par le département pour le dernier tiers. 

L'échangeur de Pau-Est Berlanne

À l'est de l'agglomération paloise, une nouvelle entrée sera créée. Elle viendra s'ajouter à celles de Pau-Centre et de Soumoulou.

Le demi-échangeur d'Orthez

On le surnomme "La Virginie". L'objectif premier est de désengorger le centre-ville d'Orthez, en limitant notamment la circulation des poids-lourds. 

Le demi-échangeur de Carresse-Cassaber

C'est le même principe que celui d'Orthez : soulager les communes en limitant le passage des poids-lourds. Ce sera le cas, par exemple, pour Carresse-Cassaber, Salies-de-Béarn, Sorde l'Abbaye et Peyrehorade.

Le demi-échangeur de la BARO

Situé à Peyrehorade, cette nouvelle structure viendra compléter le demi-échangeur déjà existant sur la départementale 19. 

"Enquête publique et démarrage des travaux compris, on peut estimer qu'il faudra près de 36 mois pour construire ces échangeurs." - Pierre Coppey, président de Vinci Autoroutes

Le projet doit obtenir une déclaration d'utilité publique. Comptant ce temps nécessaire, la livraison devrait intervenir d'ici 4 ou 5 ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu