Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Quand le Canal des Ardennes sera-t-il de nouveau navigable ?

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Depuis l’orage qui a détruit l’écluse de Neuville-Day en juin 2018, le Canal des Ardennes n’est plus navigable entre le Chesne et Attigny. Les études pour la reconstruire sont lancées alors qu’une nouvelle menace se profile : la fermeture de 20 % des canaux français à la navigation.

L'entrée du Canal des Ardennes, à Pont-à-Bar
L'entrée du Canal des Ardennes, à Pont-à-Bar © Radio France - Alexandre Blanc

Ardennes, France

Pour le deuxième été consécutif, le Canal des Ardennes n’est pas navigable entre le Chesne et Attigny. Les Belges et les Hollandais qui veulent rejoindre Paris ou le Sud de la France sont obligés de faire un détour. L’écluse de Neuville-Day s’est en effet écroulée pendant un gros orage en juin 2018 et Voies navigables de France ne l’a pas réparée depuis.

Des touristes en moins

Le canal n’est plus un lieu de passage mais une impasse. Pour les communes situées sur le parcours, ce sont des touristes en moins. « Avant on avait plus de 500 bateaux à l’année, maintenant il y en a peut-être dix ou quinze par an », déplore le maire d’Asfeld, Jean-Marc Briois. Autant de clients en moins pour la ferme-auberge, le supermarché, et les commerces du village. L’eau, envahie par les herbes par endroits, empêche aussi les pêcheurs de s’adonner à leur loisir.

Le Canal des Ardennes n'est plus navigable depuis juin 2018 - Radio France
Le Canal des Ardennes n'est plus navigable depuis juin 2018 © Radio France - Alexandre Blanc

À la base nautique de Pont-à-Bar, à l’entrée du canal, les touristes peuvent toujours venir louer des bateaux et se diriger vers le Nord pour sillonner les boucles de la Meuse. Mais les propriétaires de bateaux ne passent plus. Les ventes de carburant et de matériel d’accastillage ou de navigation ont chuté de 30 %.

Les études pour reconstruire l’écluse sont lancées

Voies navigables de France, le gestionnaire du canal, a procédé à des travaux de sécurisation de l’écluse de Neuville-Day fin 2018 et a lancé les études préalables à sa reconstruction. Les travaux à 1,5 million d’euros n’ont pas pu être engagés jusqu’à présent. Les moyens limités de l’établissement public se sont portés sur d’autres chantiers jugés prioritaires sur le territoire de sa Délégation Nord-Est.

Mais l’écluse de Neuville-Day est remontée dans la pile des dossiers. « Elle se situe relativement haut dans les priorités puisque l’on a déjà engagé les études pour mettre en œuvre les travaux », assure Olivier Vermorel, le directeur territorial adjoint de la délégation Nord-Est de Voies navigables de France. La décision de lancer le chantier ou non sera prise en fin d’année 2019, lors des arbitrages budgétaires de Voies navigables de France

La menace de la « dénavigation »

Même avec une nouvelle écluse, la question de la pérennité du canal des Ardennes comme voie de navigation reste posée. En février 2018, un rapport du Conseil d’Orientation des Infrastructures proposait au gouvernement « d’engager une politique de «dénavigation » sur les 20 % les moins circulés du réseau "afin de reporter les dépenses sur la sauvegarde du patrimoine" (pages 37-38 du rapport).

La décision de ne plus assurer la navigation sur le Canal des Ardennes ne tombera pas comme un couperet, prévient Olivier Vermorel, le directeur adjoint de la délégation Nord-Est de Voies Navigables de France.  « On peut avoir des canaux où les niveaux de service proposés par l’établissement n’intègrent pas les fonctions de navigation de fret voire de plaisance, mais les collectivités pourront monter des partenariats afin de maintenir les fonctions de navigation ». Les discussions avec les collectivités concernées doivent se tenir à l’automne 2019. 

Choix de la station

France Bleu