Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La Région Nouvelle-Aquitaine veut plus de régularité sur les Trains Express Régionaux

vendredi 12 avril 2019 à 11:03 Par Alain Ginestet et Jérôme Edant, France Bleu Limousin et France Bleu Creuse

La Région Nouvelle-Aquitaine présente ce vendredi son plan TER pour les cinq années qui viennent. Il suscite beaucoup d'attentes, mais aussi des craintes et des critiques. Renaud Lagrave, Vice-Président de la Région chargé des transports était l'invité de France Bleu Limousin ce vendredi.

Le plan TER est présenté ce vendredi à la Région Nouvelle-Aquitaine (image d'illustration)
Le plan TER est présenté ce vendredi à la Région Nouvelle-Aquitaine (image d'illustration) © Radio France - Alain Ginestet

Limousin, France

Quel avenir pour les lignes ferroviaires régionales? La Région Nouvelle-Aquitaine présente ce vendredi son plan TER pour les cinq années qui viennent. Il suscite beaucoup d'attentes, mais aussi des craintes et des critiques. Renaud Lagrave, Vice-Président de la Région chargé des transports était l'invité de Jérôme Edant ce vendredi sur France Bleu Limousin.

Certains partis politiques, usagers et syndicats vous accusent de vouloir démanteler le service public du transport ferroviaire régional (fermetures de petites lignes ou de guichets)...

Ce n'est absolument pas ce qui est écrit dans la convention qui sera proposée au vote ce vendredi.  Pour ce qui est des petites lignes, nous n'avons pas la compétence pour les travaux, c'est l'Etat et SNCF Réseau qui l'ont. Je partage l'avis de ceux qui sont scandalisés par le fait que ce réseau a été abandonné. Et nous allons d'ailleurs aussi proposer une délibération sur cette question du réseau pour faire en sorte que l'on puisse sauvegarder l'ensemble des lignes en Nouvelle-Aquitaine.

Cela passerait par quoi? Parce que certaines lignes comme le Limoges-Angoulême sont carrément coupées... Vous but est de récupérer des compétences pour les remettre en état ?

Notre but est évidemment de maintenir le réseau tel qu'il est, et même de l'amplifier. Tout simplement parce qu'aujourd'hui on verse 60 millions d'euros pour les travaux sur la Nouvelle-Aquitaine, donc on aimerait que cela aille justement sur des lignes qui sont aujourd'hui "suspendues" comme dit la SNCF, en réalité elles sont fermées. Deuxièmement, on aimerait pouvoir signer un contrat de plan Etat-Région revu et corrigé, ce qui aujourd'hui ne nous est pas autorisé. Et puis troisièmement, on aimerait que l'Etat regarde d'un peu plus près les investissements en Nouvelle-Aquitaine, qui a été ces dernières années oubliée face à l'axe rhodanien, et aujourd'hui nous avons besoin d'un plan exceptionnel et c'est ce que nous allons proposer.  

Et concernant l'ouverture à la concurrence ?

J'entends que l'on puisse avoir des inquiétudes, mais nous demandons et nous exigeons des gains de productivité de la SNCF afin d'avoir, par lots ferroviaires, par bassins de mobilité, une amélioration du nombre de trains et de la régularité. Si nous avons cela, nous continuerons à travailler avec la SNCF. On a des taux de régularité qui sont descendus autour de 86% sur certaines lignes, avec des suppressions de trains intolérables et insupportables pour les usagers. Nous attendons des taux de régularité de 95%, nous avons demandé aussi à la SNCF de diviser par deux le nombre de trains supprimés chaque jour, il avait atteint 3% de suppression l'année dernière. Donc, effectivement, la convention d'aujourd'hui est à une hauteur importante pour qu'on ait un meilleur service et une économie d'argent public.