Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Qui sera le meilleur chauffeur routier de Normandie ?

jeudi 5 juillet 2018 à 5:46 Par Laurent Philippot, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Depuis 2014, le trophée des routiers récompense le meilleur conducteur poids lourd de France. Avant de décrocher le titre national, des sélections sont organisées en région. En Normandie, 13 candidats s'affrontent ce jeudi à Caen. Daniel Burnichon est l'un d'entre eux.

Daniel, chauffeur national et international, entend porter haut les couleurs des transports Suzanne, PME familiale
Daniel, chauffeur national et international, entend porter haut les couleurs des transports Suzanne, PME familiale © Radio France - Laurent Philippot

Le Vieil-Évreux, France

Les meilleurs conducteurs de poids lourd de Normandie sont rassemblés à Caen ce jeudi 5 juillet 2018. Leur objectif ? Décrocher le "trophée des routiers". Chauffeur routier, c'est un métier passion pour Daniel Burnichon. Salarié depuis quinze ans aux Transports Suzanne, au Vieil Évreux, l'homme, qui aura bientôt 46 ans, parcourt en moyenne 120.000 kilomètres par an, en Normandie, en Rhône-Alpes mais aussi des liaisons France-Italie. Mais "malheureusement", soupire le chauffeur, "de moins en moins, les pays de l'Est nous ont un peu cassé les pattes, et on se retrouve à faire de la France tant qu'ils ne nous prennent pas ce travail non plus ! " C'est son patron, Emmanuel Suzanne, qui a proposé à Daniel de représenter l'entreprise aux Trophées des Routiers. Le transporteur ne tarit pas d'éloges sur son conducteur : "jamais un accident, il respecte la réglementation à la lettre, jamais une avarie de transport". Une perle très rare, à qui Emmanuel Suzanne pourrait octroyer une augmentation : "à négocier" dit-il en souriant. 

Emmanuel Suzanne (en rouge) et son conducteur devant le camion de Daniel Burnichon - Radio France
Emmanuel Suzanne (en rouge) et son conducteur devant le camion de Daniel Burnichon © Radio France - Laurent Philippot

Un bon chauffeur routier, c'est quoi ? 

Daniel Burnichon ne sait pas trop quoi répondre quand on lui pose la question, mais il donne quelques indices : "respecter le code de la route, ne pas avoir d'ennuis avec la maréchaussée". En plus de vingt ans de conduite, il n'a pas eu un seul accident. 

Les épreuves de la Cup 2018, le trophée des routiers

Treize entreprises des cinq départements normands participent ce jeudi 5 juillet aux sélections régionales des Trophées des Routiers. Les conducteurs/conductrices sont au volant de poids lourds de plus de 3.5 tonnes,  sont titulaires d'un permis C et/ou CE et de la FIMO, (Formation Initiale Minimum Obligatoire) qui permet d’obtenir la qualification d’exercer le métier de  conducteur routier de marchandises ou de voyageurs.

Ce jeudi, les candidats sont testés sur leurs compétences théoriques, à travers des QCM portant sur les règles de sécurité au volant, sur les règles d'hygiènes … Ils s'affronteront ensuite lors d'épreuves pratiques : conduite sur route, conduite sur simulateur ainsi qu'opération de chargement-déchargement. Le simulateur, une épreuve que redoute particulièrement Daniel Burnichon :
 

Je ne joue jamais à l'ordinateur, jamais aux jeux vidéos. Le simulateur, je ne sais pas comment ça réagit ! - Daniel Burnichon

Le gagnant normand se verra offrir un week-end pour deux en Europe et pourra accéder à la grande finale nationale du 27 septembre, durant les Assises du Transport et de la Mobilité.