Transports

Qui sera le meilleur chauffeur routier de Nouvelle Aquitaine ?

Par Damien Gozioso, France Bleu Gironde et France Bleu mardi 6 septembre 2016 à 18:35

La sélection régionale du Trophée des routiers avait lieu ce mardi à Artigues.
La sélection régionale du Trophée des routiers avait lieu ce mardi à Artigues. © Radio France - Damien Gozioso

Ce mardi à Artigues-près-Bordeaux, une vingtaine de chauffeur routiers de toute la Nouvelle Aquitaine ont concouru pour la sélection régionale du Trophée des routiers. À la clé, une place pour la finale nationale. Il fallu pour cela passer avec succès une série d'épreuves.

Une compétition assez originale avait lieu ce mardi au centre de formation AFTRAL, qui forme les apprentis pour le transport routier et la logistique. Une vingtaine de chauffeurs de la Nouvelle Aquitaine est venue tenter sa chance pour décrocher le titre de meilleur chauffeur de la région. Et pour y parvenir, trois épreuves théoriques et pratiques.

L'éco-conduite au centre de la journée

La journée commence par un questionnaire, la plupart des candidats sont cueillis à froid. C'est le cas de Elsa, la seule "chauffeure" parmi les candidats : "Je m'attendais à des questions comme au permis de conduire, et en fait pas du tout !" Frédéric, pourtant 10 ans d'expérience, n'en mène pas plus large : "C'était compliqué ! On a hâte d'avoir les réponses parce qu'il y a des choses étonnantes..."

Les chauffeurs prennent ensuite place chacun leur tour à un simulateur de conduite. C'est la copie conforme d'une vraie cabine de camion avec des écrans tout autour, seule différence, cela fait beaucoup moins de bruit. Les candidats se retrouvent au volant de leur véhicule sur une route de montagne, l'objectif, avoir la conduite la plus économique et donc écologique possible. Matthieu Varis, délégué Carcept Prev, l'organisme à l'origine de la compétition, confirme que l'éco-conduite est au centre des préoccupations : "On veut montrer que ce mode de transport peut continuer tout en préservant l'écologie".

Matthieu Varis : "L’intérêt principal est de remettre le monde du transport en avant"

Slalom chronométré

Les chauffeurs prennent aussi place évidemment derrière un vrai volant. Il leur faut réaliser un slalom entre des piquets, sans les faire tomber évidemment, le tout, le plus rapidement possible. Simon l'a joué prudent : "J'ai surtout cherché à ne pas faire tomber de piquets, aussi parce que je ne connais pas le véhicule".

Sa prudence n'aura finalement pas payé, le grand gagnant de cette sélection c'est Francis Aubel, chauffeur de Gonzalez Logistique implanté à Vayres en Gironde. Il représentera la Nouvelle Aquitaine pour la finale nationale dans un mois à Paris.

Simon, venu de Poitiers pour participer au Trophée des Routiers. - Radio France
Simon, venu de Poitiers pour participer au Trophée des Routiers. © Radio France - Damien Gozioso