Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Radars dégradés en Ardèche : "Ces personnes ont du sang sur les mains"

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le délégué interministérielle à la sécurité routière, Emmanuel Barbe, condamne les dégradations de deux radars tourelle en Ardèche ces derniers jours et promet que les auteurs seront punis.

Un radar tourelle (illustration).
Un radar tourelle (illustration). © Radio France - Nicolas Blanzat

Ardèche, France

Le déploiement des radars tourelle est décidément houleux en Ardèche. Les deux derniers qui ont été installés dans le département ont été vandalisés dans les heures qui ont suivi : le premier a été scié à Viviers à la fin du mois de novembre, le deuxième a été incendié ce mercredi soir à Peaugres

"Ces personnes ont du sang sur les mains car le rôle des radars, c'est de faire baisser la vitesse, condamne le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe. En les détruisant, on contribue à de moins bons comportements sur les routes. Je rappelle que ces radars sont tous précédés d'un panneau, donc l'argument que ce serait un piège ou une pompe à fric est ridicule. Si on ne veut pas être flashé par un radar, il suffit de respecter les limitations de vitesse."

Installés pour remplacer les radars détruits

Ces radars nouvelle génération sont justement installés pour remplacer les radars automatiques qui ont été détruits ces derniers mois, notamment au début du mouvement des "gilets jaunes". Leur déploiement vient de débuter en Ardèche, il débutera la semaine prochaine en Drôme. Et les appareils seront installés au même endroit. "Pour la simple et bonne raison que ces radars servent à protéger des vies, à ralentir les vitesses. Leur emplacement a été choisi parce que ce sont des endroits où il faut vraiment faire ralentir les véhicules", détaille Emmanuel Barbe

"Le problème de la solidité des radars se posera toujours"      
- Emmanuel Barbe

Les radars tourelles, installés à quatre mètres de haut, peuvent surveiller plusieurs voies de circulation en même temps, dans les deux sens. Ils détectent aussi d'autres infractions, comme le téléphone au volant ou le franchissement d'un feu rouge. Mais ils sont aussi censés être plus robustes, alors qu'ils ont été détruits en quelques heures en Ardèche. "Le problème de la solidité des radars se posera toujours à partir du moment où des gens viennent en commando avec des moyens extrêmement lourds. Mais l'objectif est ailleurs : c'est qu'il faut que ça cesse".

Emmanuel Barbe promet que ceux qui ont dégradé des radars tourelle seront "déférés devant le tribunal correctionnel, car ce sont des délinquants et ils devront rembourser à l'État, en plus des peines de prison qu'ils risquent, la somme des dégâts qu'ils ont causés". Sachant qu'un radar coûte environ 32.000 euros pièce.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu