Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Radars sur les routes : le ministre de l'intérieur veut confier les contrôles de vitesse à des sociétés extérieures

dimanche 3 septembre 2017 à 12:19 Par Blandine Costentin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, envisage d'externaliser les contrôles de vitesse sur les routes à des entreprises, afin d'alléger la tâche des forces de l'ordre. Une expérimentation est menée depuis plusieurs mois en Normandie.

Radar embarqué (illustration).
Radar embarqué (illustration). © AFP - Alain Jocard

Confier la réalisation des contrôles de vitesse sur les routes à des entreprises extérieures, pour "affecter gendarmes et policiers à leurs missions prioritaires d'enquête, de sécurité", c'est la volonté affichée par Gérard Collomb dans un entretien à plusieurs journaux de la presse quotidienne régionale. Le ministre de l'intérieur précise que cette externalisation -le mot de privatisation n'est pas prononcé- concernerait les "aspects matériels du contrôle de vitesse". La verbalisation des automobilistes en excès de vitesse "restera de la compétence des policiers".

Rémunération au forfait, pas au PV

Cette intention fait bondir une association comme 40 millions d'automobilistes qui dénonce depuis longtemps le risque d'une "verbalisation massive" des conducteurs. Mais le ministre affirme que les entreprises chargées des contrôles "seront rémunérées au forfait et pas en fonction du nombre de PV". Gérard Collomb cite l'exemple de l'enlèvement des voitures sur la voie publique : "Les communes le font pour les fourrières avec des délégations de service public et cela fonctionne".

La justification de cette mesure, pour le ministre, c'est le nombre de morts sur les routes qui ne recule plus : en 2016, la mortalité routière a même augmenté pour la troisième année consécutive. 3.477 personnes ont trouvé la mort sur les routes. Les principales causes d'accident sont la vitesse excessive (un accident mortel sur trois) et l'alcool (29% des accidents mortels).

Chauffeur privé pour radar embarqué : l'expérimentation existe en Normandie

Au mois de février, une expérimentation a été lancée en Normandie avec des véhicules équipés de radars nouvelle génération, conduits par des chauffeurs de sociétés privées. Les données enregistrées sont transmises à des officiers de police judiciaire. Il s'agit bien d'un test qui ne donne lieu à aucune verbalisation. Cette expérience doit donner lieu à un bilan en septembre 2017.

EN SAVOIR PLUS :