Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

RD 943 Tours - Loches : les habitants de Cormery et Truyes se mobilisent

-
Par , France Bleu Touraine
Indre-et-Loire, France

La contestation gagne la départementale 943 de Loches à Chambray en passant par Cormery et Truyes. Un collectif de riverains habitant Cormery et Truyes s'est créé pour demander la déviation des 2000 camions qui chaque jour traversent leurs villages. Une situation devenue insupportable.

Les riverains de Cormery et Truyes se sont constitués en collectif pour demander la disparition des camions de leurs rues
Les riverains de Cormery et Truyes se sont constitués en collectif pour demander la disparition des camions de leurs rues - Collectif SOS Cormery Truyes

sacrifiés sur l'autel de l'économie

Martial Bernard habite juste à côté du pont qui sépare les deux villages de Cormery et Truyes, il est l'un des fondateurs de ce collectif :

"on a le sentiment d'être un peu sacrifiés sur l'autel de l'économie, aujourd'hui on a 20 000 véhicules jours dont 2000 camions qui traversent les deux villages. Aujourd'hui, il y a des camions de 44 tonnes qui passent dans les rues, des convois exceptionnels qui débordent sur les trottoirs, et il n'existe aucun projet de déviation".

Impossible pour les habitants d'ouvrir les fenêtres ou de traverser la route en toute sécurité. Les membres du collectif sont à bout et veulent se faire entendre.

La départementale 943 c'est la route de la discorde

Les riverains de cet axe classé priorité nationale ont le sentiment d'un éparpillement des moyens investis sur cette départementale au détriment les uns des autres. Selon le collectif de riverains de Cormery et Truyes qui vient de se créer, au lieu de saupoudrer quelques millions pour améliorer un rond-point à Chambray et un carrefour à Reignac, il faudrait mettre beaucoup plus d'argent et prévoir un contournement ou un barreau de raccordement à l'autoroute A85.

Pour autant, le collectif souligne que "ça ne dégagerait des rues que les transports nationaux et internationaux, pas le trafic local alimenté notamment par la zone artisanale de Tauxigny à la sortie de Cormery" et les choses ne sont pas prêtes de s'arranger puisqu'une entreprise lochoise de logistique doit se déplacer pour s'installer avec ses camions dans cette zone artisanale

Les maires de Cormery et Truyes doivent être reçus cette semaine au Conseil départemental. Lors de la session du Conseil départemental, vendredi dernier, le président Jean-Gérard Paumier s'est engagé à faire de la RD 943 la première priorité routière du département.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess