Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Réforme de la SNCF : la ministre des Transports, Élisabeth Borne, veut désamorcer les rumeurs de privatisation

mardi 15 mai 2018 à 12:00 Par Martin Bartoletti, France Bleu

La ministre des Transports, Élisabeth Borne a tenté de mettre fin aux rumeurs de privatisation de la SNCF. Invitée de France Inter, mardi 15 mai, la ministre a affirmé qu'elle proposerait au Sénat d'inscrire "l'incessibilité" du groupe dans la loi.

Élisabeth Borne, la ministre des Transports
Élisabeth Borne, la ministre des Transports © Maxppp - Leon Tanguy

France

Le gouvernement s'efforce de désamorcer les rumeurs de privatisation de la SNCF. La ministre des Transports a affirmé, mardi 15 mai, sur France Inter, qu'elle allait proposer au Sénat l'inscription du terme "incessible" dans la loi. 

Élisabeth Borne a tenu à rassurer après les accusations proférées dimanche par le syndicat Sud-Rail. Il accuse le gouvernement et le président de la SNCF, Guillaume Pepy, "d’œuvrer en coulisse pour privatiser et filialiser" le groupe. Le syndicat s'inquiète suite à la fuite d'un document interne à la direction de la SNCF. "Si ça doit servir, je vous le dis clairement, au Sénat, je proposerai de rajouter ce terme incessible", précise-t-elle. "On dira deux fois la même chose. Si c'est la façon de se faire comprendre, pas de problème, on peut le mettre dans la loi", ajoute la ministre.

"La SNCF est 100% publique, SNCF Mobilités et SNCF Réseau aussi, c'est inscrit dans la loi", explique Élisabeth Borne sur France Inter. "Ce n'est pas une promesse que je suis en train de faire, c'est inscrit dans la loi. L’État détient intégralement la SNCF", insiste Élisabeth Borne. Guillaume Pepy a rapidement réagit aux déclarations de la ministre. "C'est une bonne annonce", affirme le directeur de la SNCF sur France Info.

Même discours du côté du Premier ministre. Edouard Philippe, a réaffirmé mardi 15 mai, dans les colonnes du journal Le Monde, que la SNCF restera une entreprise publique. Selon le chef du gouvernement, "La loi sera sans ambiguïté" sur ce sujet. 

Les cheminots entameront leur 10e séquence de grève pour protester contre la réforme du rail jeudi 17 mai. Un nouveau débrayage qui doit durer jusqu'au matin du dimanche 20 mai.