Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

"Rendez nous notre argent" : les motards en colère veulent faire une proposition de loi sur les radars

jeudi 25 octobre 2018 à 5:01 Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Alors que le ministère de l'Intérieur publie des chiffres sur les recettes des radars, la Fédération française des motards en colère veut déposer une proposition de loi pour que l'argent récolté soit intégralement réinjecté dans l'entretien des routes et des infrastructures.

Les motards protestent contre la répartition de l'argent des amendes des radars
Les motards protestent contre la répartition de l'argent des amendes des radars © Maxppp - Fred Douchet

Côte-d'Or, France

"Rendez-nous notre argent". Voilà en quelques mots ce que réclame la Fédération française des motards en colère qui veut s'appuyer sur les députés et les sénateurs pour faire une proposition de loi concernant les recettes des radars et des contrôles automatisés. 

D'après les chiffres publiés ce mercredi par le ministère de l'Intérieur, plus de 91 % des recettes des amendes des radars ont été utilisés pour financer la lutte contre l'insécurité routière. Le reste servant à financer le désendettement de l'Etat. Mais si on regarde de plus près, 249 millions d'euros sont en fait utilisés pour envoyer des courriers liés à la gestion des points sur les permis de conduire, ou pour entretenir le réseau de radars. 

"100% des recettes des radars doit être utilisé pour l'entretien des routes" 

Et c'est ce qui coince pour la Fédération française des motards en colère. "L'usager de la route en général est de plus en plus ponctionné, et ça ne s'arrange pas avec le passage aux 80 km/h", explique Christelle Audigier, porte-parole de la fédération en Côte-d'Or. 

"Nous sommes contre les contrôles automatisés, mais puisque le système est en place, nous voulons que 100% des recettes soit utilisé pour la rénovation des routes." Si elle reconnait qu'en Côte-d'Or la question des glissières de sécurité doublées est plutôt bien prise en compte, elle estime qu'il y a encore du travail à faire et notamment sur les nids de poule et les routes dégradées. 

Pour la Fédération des motards en colère, le gouvernement prend le problème à l'envers :"nous voulons tous moins d'accident, mais ça passe à la base par l'entretien des routes. On parlait d'utiliser une partie des recettes des radars pour les blessés à l'hôpital, mais avant de penser aux blessés, il faut peut-être penser aux causes des accidents, et les routes en mauvais état ça en fait partie."

La proposition des motards devrait être étudiée par les parlementaires et pourrait faire l'objet d'un amendement à la loi de Finances.