Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Rennes : le nouveau parking vélos payant de la gare sud fait polémique

mardi 9 octobre 2018 à 15:45 Par Loïck Guellec, France Bleu Armorique

Faut-il faire payer aux cyclistes l'accès à un parking sécurisé si l'on veut développer la pratique des deux roues ? C'est la question qui se pose alors qu'un nouveau parking pouvant accueillir 380 vélos, situé à la gare sud de Rennes, est désormais payant.

Le parking sud de la gare de Rennes est désormais payant
Le parking sud de la gare de Rennes est désormais payant © Radio France - Loïck Guellec

Rennes, France

Depuis ce lundi, le parking grillagé et sécurisé pour les vélos situé au sud de la gare de Rennes est devenu payant. Il était en fait gratuit uniquement en raison des travaux de la gare. Mais les adeptes des deux roues sont surpris. "Pour nous, c'est contradictoire avec la volonté de la ville et de Rennes Métropole d'arriver à 20% de part du vélo dans les usages des transports", explique Odile Guernic présidente de l'association Rayons d'action. "Si c'est payant, ça sera peu incitatif", conclut-elle.

Le parking payant de la gare sud de Rennes est encore bien vide - Radio France
Le parking payant de la gare sud de Rennes est encore bien vide © Radio France - Loïck Guellec

Pas de gratuité, mais des tarifs attractifs

A Rennes Métropole, on rappelle la volonté forte de la collectivité de développer la pratique du vélo. Des itinéraires cyclables sécurisés à Rennes, déjà 8000 arceaux gratuits pour les deux roues et 10 000 arceaux d'ici 2 ans. "Si ce n'est pas l'usager qui paye la facture, ça sera le contribuable", rappelle Jean-Jacques Bernard, vice-président de Rennes Métropole. C'est le même débat que pour les transports en commun gratuits, il faut bien à un moment donné avoir une contribution de l'usager et du contribuable". Jean-Jacques Bernard évoque les nouveaux tarifs attractifs, c'est à dire un abonnement annuel de 30 euros sur les 12 parcs vélo de la ville et la gratuité pour tous ceux qui sont abonnés au réseau STAR métro et bus.