Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Renouvellement des RER B : Valérie Pécresse juge "inacceptable" le retard lié aux recours d'Alstom

-
Par , France Bleu Paris

La présidente de la région Ile-de-France s'est exprimée sur les recours d'Alstom qui ont empêché la signature de contrats de renouvellement de RER B, provoquant des retards de livraisons. Valérie Pécresse regrette un "comportement" peu "soucieux des voyageurs et de l'intérêt général".

Station du RER (photo d'illustration)
Station du RER (photo d'illustration) © Radio France - Stéphanie Berlu

Il faudra encore attendre avant de voir débarquer les rames nouvelle génération sur les rails du RER B. Alstom a annoncé lundi 25 janvier qu'il déposait un recours, concernant l'appel d'offres qu'il a perdu. Conséquence : la livraison des nouvelles rames pourrait prendre du retard. Une situation qui provoque la colère de la présidente de la région Ile-de-France.

146 rames attendues à partir de 2025

"Il y a une attente énorme des voyageurs du RER B sur ces nouveaux matériels. Et il y a un appel d'offres, mené par la RATP dans le respect scrupuleux de toutes les règles. Et tous ces recours sont dilatoires, et la crainte que nous partageons avec la RATP et la SNCF, c'est que ces recours nous fassent prendre beaucoup beaucoup de retard sur la commande", réagit Valérie Pécresse ce jeudi 28 janvier, lors de l'inauguration de la station de métro Porte de Clichy sur la ligne 14. 

On attendrait un comportement plus soucieux des voyageurs et de l'intérêt général

"Ce serait vraiment au détriment des voyageurs", poursuit la présidente de la Région. "Et ça, ce n'est pas acceptable, surtout vis-à-vis d'un constructeur qui est honoré de la confiance d'Ile-de-France Mobilités, de la SNCF et de la RATP à hauteur de plusieurs milliards d'euros", via des commandes passées à Alstom. "On attendrait un comportement plus soucieux des voyageurs et de l'intérêt général".

En principe, 146 nouvelles rames devraient être livrées à partir de 2025 pour remplacer celles actuellement en circulation. C'est le consortium composé par le groupe canadien Bombardier et de l'espagnol CAF qui a été choisi, le 13 janvier dernier, par la RATP et SNCF Voyageur pour les construire : un marché à 2,56 milliards d'euros

Le contrat devait être signé, officiellement, ce lundi, mais c'était sans compter le nouveau recours déposé le 22 janvier par Alstom (qui doit devenir propriétaire de Bombardier Transport, ce vendredi) dont la proposition n'a pas été retenue. Le constructeur dénonce des "irrégularités dans la procédure d'appel d'offres".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess