Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

REPORTAGE - Dans les coulisses du PC circulation des autoroutes de Normandie

Un long pont et du soleil annoncé : c'est le cocktail qui garantit un très fort trafic sur les autoroutes de Normandie. 400 kilomètres autoroutes sur lesquelles veillent les opérateurs du PC de la SAPN aux Essarts près de Rouen. On vous emmène dans les coulisses.

Les opérateurs disposent de 150 caméras pour surveiller un réseau de 400 kilomètres d'autoroute
Les opérateurs disposent de 150 caméras pour surveiller un réseau de 400 kilomètres d'autoroute © Radio France - Antoine Sabbagh

Les Essarts, France

Une salle très moderne. Près d'une trentaine d'écrans et plusieurs téléphones. C'est ici au PC de la SAPN aux Essarts près de Rouen que travaillent les opérateurs du poste central d'exploitation. "Ils sont deux en poste en permanence 24 heures sur 24 et pour une week-end de fort trafic comme ce Pont de l'Ascension, nous renforcons avec un opérateur supplémentaire", explique Pascal Auzoux, le chef du poste d'exploitation.

150 caméras pour surveiller 400 kilomètres d'autoroutes

Le PC de la SAPN veille sur les 400 kilomètres du réseau, 12 autoroutes, qui vont de Nanterre en région parisienne jusqu'à Caen, et du Pont de Normandie jusqu'à Saint-Saëns. Et pour surveiller le réseau, les opérateurs disposent d'outils très perfectionnés "Nous disposons de 150 caméras, des caméras avec lesquelles nous pouvons zoomer pour en savoir plus si l'on nous signale un bouchon, un accident ou un objet sur la chaussée. Ces signalements peuvent venir de nos patrouilleurs mais aussi des appels d'automobilistes depuis les bornes oranges qu'on trouve sur l'autoroute", explique Martial, l'un des opérateurs. En moyenne, 300 appels arrivent ici chaque jour. 

Reportage d'Antoine Sabbagh

Réagir au plus vite en cas de problème

Le but de ces opérateurs est d'agir au plus vite, pour intervenir rapidement et prévenir au plus tôt les automobilistes "En quelques secondes, nous pouvons prévenir un patrouilleur, envoyer des secours, écrire un texte sur les panneaux à messages variables ou alerter la radio Trafic 107.7 FM. Le but c'est d'être toujours le plus réactif possible pour apporter un maximum de sécurité", poursuit Pascal Auzoux.

Des effectifs renforcés ce week-end

Et pour ce week-end de très fort trafic (jeudi, vendredi et dimanche sont classés rouge), les effectifs d'opérateurs mais aussi de patrouilleurs sont renforcés. "Il faut que les automobilistes fassent attention à nos patrouilleurs, ce sont les anges gardiens des autoroutes. Les voitures doivent absolument ralentir à leur approche", conclut Pascal Auzoux. 

Choix de la station

France Bleu