Transports

RER D : les conducteurs reprennent le travail ce lundi

Par Fanny Lechevestrier et Martine Bréson, France Bleu Paris Région et France Bleu vendredi 22 janvier 2016 à 2:26 Mis à jour le lundi 25 janvier 2016 à 13:49

Le RER D, station Châtelet - Les Halles
Le RER D, station Châtelet - Les Halles © Maxppp

Les conducteurs du RER D reprennent le travail mais le retour à la normale n'aura lieu que mardi. Ils avaient fait valoir leur droit de retrait vendredi suite à l'agression d'un conducteur à Corbeil, en Essonne et pour laquelle 2 SDF ont été condamnés ce vendredi à 4 mois de prison avec sursis.

Les conducteurs du RER D ont décidé de reprendre le travail ce lundi. Ils le font avec amertume, précise le syndicat SUD. Il y aura encore des perturbations ce lundi après-midi, le retour à la normale prendra un peu de temps, indique la SNCF. Le trafic sur la ligne D devrait redevenir complètement normal mardi avec l'interconnexion entre Châtelet et Gare de Lyon. Près de 550.000 personnes utilisent cette ligne tous les jours.

SUD-rail, comme la CGT qui avait appelé dès dimanche à la reprise du travail, va déposer des recours aux Prud'hommes pour contester le décompte des arrêts de travail en "absences irrégulières" et "faire respecter le droit de retrait". "On va monter des dossiers, il pourrait y en avoir 200 à 300", prévient Fabien Villedieu de SUD-rail. Au cous des discussions avec les organisations syndicales, la SNCF a proposé quatre embauches d'agents de sécurité et d'un maître-chien.

Le trafic sur le  RER D avait, comme annoncé, été très perturbé ce vendredi. Suite à l'agression d'un conducteur mercredi soir, à Corbeil, les conducteurs avaient décidé d'exercer leur droit de retrait. Le conducteur, agressé en gare de Corbeil-Essonnes, a été frappé par deux personnes et s'est vu prescrire six jours de ITT. Les agresseurs, deux sans-abris de 18 et 25 ans, ont été condamnés vendredi en comparution immédiate à 4 mois de prison avec sursis pour l'agression.

Partager sur :