Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Réseau Stan : les tarifs augmentent ce mardi 1er août

mardi 25 juillet 2017 à 3:58 - Mis à jour le mardi 1 août 2017 à 5:58 Par Thomas Schonheere et Thierry Colin, France Bleu Sud Lorraine

Les tarifs du réseau Stan, dans l'agglomération nancéienne, vont augmenter de 1,8% en moyenne ce mardi 1er août. Les hausses sont variables selon les forfaits.

Le prix du Pass 10 va augmenter de dix centimes et passer à 9,50 euros.
Le prix du Pass 10 va augmenter de dix centimes et passer à 9,50 euros. © Maxppp - Alexandre Marchi

Nancy, France

Les usagers du réseau Stan commencent à avoir l'habitude. Comme l'année dernière à la même période, le prix du ticket de bus et de tram va augmenter à Nancy et dans les dix-neuf autres communes de l'agglomération. Une hausse moyenne de 1,8% au 1er août.

Dix centimes de plus pour le Pass 10

Dans le détail, le forfait illimité mensuel va passer de 28,50 à 30,50 euros. Le prix du Pass 10 (le plus utilisé) va augmenter de dix centimes pour passer à 9,50 euros. En revanche, le prix du ticket unitaire ne bouge pas. Tous les détails sont sur le site internet du réseau Stan.

"Cela peut paraître important, mais nous sommes largement en dessous des tarifs pratiqués par les autres villes qui sont comparables à Nancy en terme de réseau, estime Bertrand Mazur, directeur adjoint en charge des transports à la Métropole du Grand Nancy. On peut comprendre que certains estiment qu'il y a moins de bus. Mais quand l'année dernière nous avons adopté l'optimisation du réseau, il s'agissait d'être plus conforme à la demande et aux besoins de déplacement des gens."