Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Retard du pont Simone Veil : faut-il rouvrir le pont de pierre aux voitures à Bordeaux ?

vendredi 22 juin 2018 à 17:03 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde

Oui répond le maire de Floirac. Non pour le maire de Bègles. Après l'annonce jeudi d'un retard de livraison de un an à trois ans pour le pont Simone Veil (devant relier l'Arena de Floirac, à la rive gauche de la Métropole de Bordeaux), le débat sur le pont de pierre est relancé.

Faut-il rouvrir le pont de pierre aux voitures ? Réponse le 5 juillet
Faut-il rouvrir le pont de pierre aux voitures ? Réponse le 5 juillet © Maxppp - Bonnaud Guillaume

Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole, dira, le 5 juillet, à l'issue du prochain comité de pilotage sur le pont de pierre, s'il maintient le pont de pierre piéton-vélo-transports en commun, ou s'il fait marche arrière, après l'annonce d'un retard de mise en service de un à trois ans du pont Simone Veil entre Floirac et Bègles (en raison de divergences techniques entre Bordeaux Métropole et le groupement constructeur Fayat). En attendant, le débat est relancé.

Retard "dramatique" à Floirac

Ce retard de livraison du pont Simone Veil est "dramatique" selon le maire PS de Floirac, Jean-Jacques Puyobrau, "au regard de l'aggravation des conditions de circulation, notamment sur la rive droite. Faute de solutions alternatives fortes, cette situation va durer, voire s'aggraver dans les années à venir" écrit-il dans un communiqué. C'est pourquoi il demande de "rouvrir dans les meilleurs délais, la circulation automobile sur le pont de pierre".

Un "plan Marshall du co-voiturage", mais pas de marche arrière sur le pont de pierre

Pour le maire écologiste de Bègles, Clément Rossignol-Puech, en revanche, il ne faut pas faire marche arrière sur le pont de pierre même s'il se dit contrarié. Depuis le début du chantier sur les bords de Garonne rive gauche et la fermeture du pont de pierre aux automobiles, les nuisances se multiplient pour les habitants de Bègles. Sa ville est devenu un itinéraire bis de l'agglomération avec l'application Waze. "Ne revenons pas sur le pont de pierre piéton mais réfléchissons à un plan Marshall du co-voiturage sur l'agglomération. On pourrait développer des applications en ce sens par exemple".

Clément Rossignol Puech : "Bègles est devenu un itinéraire bis de la Métropole à cause de Waze !"

Les automobilistes et cyclistes de la rive droite partagés

Les automobilistes et cyclistes rencontrés dans le quartier de la Bastide à Bordeaux sont eux partagés. Vincent, vit rive droite, et travaille à l'hôpital St André rive gauche. Il roule un maximum à vélo, et prend aussi parfois sa voiture. Et c'est devenu, un enfer, selon lui. Il faut donc "provisoirement remettre les voitures sur le pont de pierre pour soulager la circulation, en attendant la mise en service du pont Simone Veil". Surtout pas, lui répond Thomas, commercial en voiture et gêné au quotidien. "Oui c'est pénible et je perd facilement une demi-heure à chacun de mes déplacements d'une rive à l'autre désormais, mais il faut faire avec, pour préserver le pont de pierre vieillissant et fragile". Noémie, une pro-vélo, explique elle que "de toute façon, le pont de pierre était tout le temps bouché pour les voitures, alors à quoi bon le ré-autoriser aux automobilistes ?" Et d'ajouter "pour améliorer la circulation entre la rive droite et la rive gauche, il faut développer les bateaux! Comme à Venise, des vaporetti".